Jeux olympiques: Chicago 2016 joue la carte Obama
Actualisé

Jeux olympiquesChicago 2016 joue la carte Obama

Chicago a joué la carte présidentielle avec le soutien de Barack Obama vendredi lors de la présentation des finalistes pour l'organisation des JO d'été 2016 devant le comité olympique européen réuni à Istanbul.

Rio de Janeiro a pour sa part mis en avant sa diversité et son énergie.

Barack Obama, qui habite à quelques minutes du principal stade de Chicago, a apporté un soutien appuyé à sa ville. Le président élu des Etats-Unis a expliqué dans un message vidéo que les Jeux pourraient aider à combler les fossés creusés entre son pays et une partie du monde sous l'administration de Georges W. Bush.

Mais la vedette de la journée a été Carlos Nuzman, patron de la candidature de Rio de Janeiro: il n'a pas hésité à reprendre le slogan de campagne de M. Obama pour expliquer que des Jeux à Rio, les premiers en Amérique du Sud, représenteraient le véritable changement pour le mouvement olympique. «Rio est une ville passionnée de beauté, de diversité et d'énergie», a déclaré Nuzman, qui devra cependant atténuer les craintes sur l'instabilité financière de sa ville et son taux de criminalité lors du vote du CIO en octobre 2009 à Copenhague.

Tokyo a joué la carte du symbole en rappelant que l'année 2009 verrait le centenaire de l'admission du premier Asiatique au CIO, le professeur Jigoro Kano, fondateur du judo. La capitale japonaise a aussi insisté sur le fort soutien de son gouvernement et sur sa stabilité financière. Enfin Madrid, sous la houlette de Juan Antonio Samaranch Jr (fils de l'ancien président du CIO), a mis en avant son côté cosmopolite et multi-culturel, multipliant les images d'enfants noirs et blancs ensemble dans l'espoir de faire taire les accusations de racisme qui courent dans ses stades. (ats)

Ton opinion