NHL: Chicago en quête d'une sixième Coupe Stanley
Actualisé

NHLChicago en quête d'une sixième Coupe Stanley

Dans la nuit de mercredi à jeudi en Suisse, les Chicago Blackhawks et le Tampa Bay Lightning se lancent à la conquête de la Coupe Stanley.

Les Chicago Blackhawks après leur victoire en finale de conférence le 30 mai dernier.

Les Chicago Blackhawks après leur victoire en finale de conférence le 30 mai dernier.

Plus expérimentés, Patrick Kane et ses coéquipiers des Blackhawks disposent d'un léger avantage dans cette finale.

Les bookmakers n'avaient certainement pas parié sur une finale entre ces deux formations. Pas que la présence de Chicago surprenne à ce stade de la compétition, mais le Tampa Bay Lightning ne faisait pas partie des grands favoris à l'Est malgré une très belle saison régulière. Seulement les Bolts ont mérité cette place en finale. Ils ont éliminé les Detroit Red Wings en sept matches, le Canadien de Montréal en six et les New York Rangers en sept. Vingt rencontres au printemps pour une équipe avec une moyenne d'âge qui dépasse à peine les 26 ans. Du coup, la jeunesse floridienne est forcément inexpérimentée.

Mais l'inexpérience du Lightning en fait aussi sa force. Tyler Johnson le sait mieux que quiconque, lui qui domine le classement des compteurs avec 21 points dont 12 buts et qui espère bien offrir une deuxième Stanley pour aller avec celle décrochée en 2004. Et à ses côtés, Nikita Kucherov s'affirme comme une star en devenir. Et n'oublions pas Steven Stamkos, vedette attitrée du club floridien avec ses 17 points. L'expérience se situe plutôt derrière avec Braydon Coburn, Matt Carle et Anton Stralman.

En face, les Blackhawks ne sont pas vieux avec une moyenne d'un peu plus de 28 ans. Mais les Chicagoans savent maîtriser ce genre d'événements. Vainqueurs de la précieuse coupe en 2010 et 2013, Patrick Kane, Jonathan Toews, Marian Hossa et Duncan Keith sont des gagneurs. Lorsque cette équipe de Chicago va en finale, elle l'emporte. Et l'idée d'ajouter une troisième Stanley (la sixième pour Chicago) à leur palmarès doit motiver les stars de la franchise de l'Illinois.

Avec Joel Quenneville à la barre, les Blackhawks possèdent en excellent entraîneur. On connaît bien moins son adversaire, Jon Cooper, mais ce dernier a prouvé qu'il savait s'adapter selon les circonstances. Ce qui est certain, c'est que les deux organisations sont tournées vers l'offensive. Les gardiens, Corey Crawford et Ben Bishop ne sont pas des murailles comme pouvaient l'être Carey Price, Pekka Rinne ou Henrik Lundqvist. Reste que ce sont eux qui sont en finale. (ats)

Ton opinion