Produits laitiers: Chiffre d'affaires en hausse pour Emmi
Actualisé

Produits laitiersChiffre d'affaires en hausse pour Emmi

Emmi a augmenté son chiffre d'affaires en 2011. Une forte croissance à l'étranger notamment en est la cause.

Emmi a pu afficher une croissance de 1,4% pour ses ventes en 2011, grâce aux bonnes performances de ses acquisitions et au dynamisme des marchés étrangers. Le numéro un suisse des produits laitiers inscrit un chiffre d'affaires de 2,72 milliards de francs.

Les ventes corrigées des effets d'acquisitions et des aléas monétaires ont cependant diminué de 1,9% en raison de la conjoncture délicate, a précisé jeudi le groupe lucernois.

En Suisse, le chiffre d'affaires a baissé de 2,1% (-3,6% en termes corrigés) à 1,91 milliard de francs. Le repli provient surtout de l'abandon de services logistiques pour tiers non rentables, et d'un recul des volumes dans le commerce de détail.

Les segments Fromages, Produits laitiers, Poudres/Concentrés et Autres produits et services ont subi des reculs, tandis que les Fromages frais et Produits frais sont restés à peu près stables.

Hausse à l'étranger

Le chiffre d'affaires à l'international a revanche bondi de 10,9% à 811,4 millions de francs ( 3,2% corrigé des rachats et effets de changes). Cette augmentation se situe dans le haut de la fourchette des prévisions de l'entreprise.

Les dernières emplettes effectuées par le groupe - notamment les marques Onken ou Cypress Grove Chèvre - ont réalisé de très bonnes performances. Tous les segments ont enregistré des hausses sauf les groupes Fromages et Autres produits et services.

Rentabilité en baisse

Emmi anticipe pour l'exercice 2011 un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) en baisse à environ 130 millions de francs contre 135,8 millions en 2010 et une marge bénéficiaire nette de quelque 3%. Il publie ses résultats le 29 mars.

Ces prévisions reposent sur plusieurs facteurs, comme l'explique le spécialiste des produits laitiers. La bonne tenue des firmes rachetées à l'étranger a permis d'atténuer l'impact négatif des effets de change. D'autre part, Emmi a pu mettre en oeuvre des augmentations de prix à l'étranger au deuxième semestre.

Il se dit en outre confiant dans ses concepts de marques helvétiques, qui ont été renforcés en Suisse comme à l'étranger, ainsi que dans ses nouveaux produits. Enfin, l'élimination des affaires non rentables et la gestion rigoureuse des coûts ont permis de réaliser des économies importantes, ajoute Emmi.

(ats)

Ton opinion