Actualisé 11.11.2008 à 13:42

Voyagiste

Chiffre d'affaires en hausse pour Kuoni

Le voyagiste Kuoni affiche encore d'excellents résultats sur les neuf premiers mois de 2008, mais commence à sentir une baisse de la demande. L'an prochain s'annonce bien plus difficile.

«L'évolution a pour la première fois été négative en septembre, alors que la croissance du chiffre d'affaires était encore très forte en juillet et en août», a déclaré mardi en conférence téléphonique Max Katz, chef des finances et CEO intérimaire du groupe zurichois.

Porté par la solide croissance du premier semestre, le numéro un suisse du voyage affiche sur neuf mois un bénéfice en hausse de 21,6% à 120,6 millions de francs. Le résultat opérationnel (Ebit) est en progression de 15,7%, à 119,7 millions.

Quant aux ventes, elles se sont accrues de 7,4% à 3,775 milliards de francs sur la période sous revue. Les effets de change défavorables, liés notamment à la livre sterling, ont pesé négativement pour 5,7 points de pourcentage, mais ont été largement compensés par la croissance organique (7,2 points) et les acquisitions (5,9 points).

Royaume-Uni touché

L'amélioration du chiffre d'affaires et du bénéfice revient aux unités Scandinavie, Suisse, Asie & Destination Management (achat et offre de services sur place). En Suisse en particulier, le repositionnement des marques Helvetic Tours et Kuoni porte ses fruits, a souligné M. Katz.

En revanche en Grande-Bretagne, le groupe est non seulement pénalisé par la livre, mais souffre du reflux de la demande dans un pays où la crise économique est déjà bien avancée.

Prévisions difficiles

Au 2 novembre, Kuoni enregistrait un niveau de réservations en hausse de 3% en francs par rapport à la période correspondante de l'an dernier. Le niveau des réservations est toutefois contrasté selon les marchés.

La Suisse, la Scandinavie et la France affichent des hausses respectives de 6%, 15% et 3% en francs. Au Royaume-Uni, les réservations sont en baisse de 16%, pénalisées par la livre (-1% en monnaies locales seulement). L'Inde, où Kuoni s'affirme comme numéro un, recule de 1%, là aussi en raison de cours de change défavorables, mais progresse de 15% en monnaies locales.

Acquisitions

Si le groupe s'attend à un ralentissement au dernier trimestre, Max Katz estime difficile de faire toute prévision au-delà. «Les réservations sont inférieures à celles de 2008 à la même date», constate-t-il seulement. La visibilité sera meilleure après le premier trimestre, janvier et février étant traditionnellement les plus forts mois de réservations, ajoute-t-il.

Globalement, le faible degré d'intégration verticale de Kuoni devrait lui permettre de résister à la crise économique, a-t-il rappelé. Si nécessaire, le groupe peut ainsi toujours réduire ses contingents de vols et d'hôtels.

Kuoni, qui a réalisé toute une série de rachats cette année pour quelque 300 millions de francs, n'a pas encore épuisé son budget consacré aux acquisitions (1 milliard de francs sur la période 2006- 2008), a souligné M. Katz. Le groupe cible le haut de gamme et les voyagistes spécialisés.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!