Chocolaterie: Chiffre d'affaires en légère hausse au 1er trimestre pour Barry Callebaut
Actualisé

ChocolaterieChiffre d'affaires en légère hausse au 1er trimestre pour Barry Callebaut

Le chocolatier Barry Callebaut a vu son chiffre d'affaires légèrement progresser de 0,7%à 1,429 milliard de francs au premier trimestre de son exercice 2008/2009, dans un environnement difficile.

Exprimée en monnaies locales, la hausse est nettement plus marquée, soit de 7,2%. Le groupe a en effet souffert de fluctuations de change défavorables sur le trimestre (clos à fin novembre), notamment de l'appréciation du franc contre l'euro, la livre sterling et le dollar.

En volume, les ventes ont augmenté sur la période considérée de 2,0% à 338 513 tonnes, indique mercredi le leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat dans un communiqué.

Chute en novembre

Après deux mois de croissance positive, novembre s'est avéré inhabituellement faible. Le phénomène a d'ailleurs touché toute l'industrie chocolatière, la crise financière ayant contraint industriels, artisans et distributeurs à réduire leurs stocks pour améliorer leurs bilans de fin d'année, explique le communiqué. Les commandes se sont par contre nettement redressées en décembre.

L'expansion du groupe sur les marchés émergents d'Europe orientale et d'Asie s'avère payante. La bonne progression de ces régions ainsi que des gains de parts de marché en Amérique du Nord ont contribué à compenser le recul des ventes de 6,3% à 1,03 milliard de francs sur les marchés matures d'Europe occidentale, principaux débouchés du groupe.

Sur le continent américain, le chiffre d'affaires a ainsi grimpé de 24,6% à 294,8 millions de francs tandis que les ventes en Asie et dans le reste du monde ont bondi de 24,8% à 103,7 millions.

Objectifs maintenus

En dépit d'un contexte plus difficile, Barry Callebaut maintient ses objectifs de croissance sur quatre ans: d'ici à 2010/2011, il prévoit une hausse annuelle moyenne du volume des ventes de 9 à 11%, un résultat opérationnel en progression de 11 à 14% et une amélioration de 13 à 16% du bénéfice net, sous réserve d'événements imprévus.

Pour le reste de l'exercice en cours, le groupe table sur une bonne évolution des marchés émergents et d'Amérique du Nord. En Europe occidentale par contre, clients et consommateurs devraient rester prudents.

Soutenu par des mesures de rationalisation introduites en janvier 2008 et la diminution de certains coûts entrant dans la fabrication des produits, Barry Callebaut relève encore qu'il a amélioré ses marges.

(ats)

Ton opinion