Actualisé

Chine: après l'enfant unique, le chien unique

Face à la multiplication des animaux de compagnie dans la capitale chinoise, les autorités de Pékin ont lancé mercredi la politique du «chien unique».

Elles entendent ainsi lutter contre le nombre croissant de cas de rage.

«Chaque famille est autorisée à avoir un seul chien», a indiqué mercredi la municipalité sur son site internet. «Les gros chiens, les chiens féroces et l'élevage non réglementé de chiens sont interdits», ajoute le texte.

Une nouvelle réglementation adoptée cette semaine prévoit des amendes pouvant aller jusqu'à 5000 yuans (641 dollars) pour les contrevenants et la saisie des animaux.

Les cas de rage sont en progression depuis cinq mois dans le pays, selon les médias chinois. Cet été, des municipalités avaient entrepris des campagnes d'abattages massifs de chiens, mais un vice- ministre de la la Santé avait estimé qu'elles n'étaient pas justifiés en raison de l'inexistance d'une épidémie de rage dans le pays.

Cependant, selon le ministère, les cas de rage parmi les humains ont augmenté de 26 % sur les neuf premiers mois par rappport à la même période de 2005, à 2254. En septembre, au moins 318 personnes sont mortes de la rage, l'une des plus importantes maladies infectieuses avec le sida et l'hépatite B.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!