Chloë Grace Moretz s’est plu à incarner Mercredi

Publié

«La Famille Addams 2»Chloë Grace Moretz s’est plu dans la peau de Mercredi

L’Américaine prête sa voix à la fille de Gomez et Morticia dans «La Famille Addams 2: une virée d’enfer», film à voir dès 13 octobre 2021.

par
Miguel Cid
Découvrir ce qu’il se passe dans la tête de Mercredi est très intéressant selon Chloë Grace Moretz.

Découvrir ce qu’il se passe dans la tête de Mercredi est très intéressant selon Chloë Grace Moretz.

Imago

Après avoir grandi sous l’œil du public en jouant dans de très nombreux films, dont «Shadow in the Cloud» où elle casse du misogyne et de l’alien, Chloë Grace Moretz, 24 ans, ne se met plus de pression et savoure sa longévité professionnelle. Pour «La Famille Addams 2: une virée d’enfer», elle a incarné avec plaisir Mercredi.

Les personnages marginaux, ça vous connaît…

J’ai toujours eu un penchant pour le macabre, les univers sombres et tordus. En grandissant, j’ai eu envie d’examiner cette noirceur dans mes rôles et de m’y plonger temporairement. Tôt dans ma carrière, j’ai joué un vampire âgé de 200 ans dans «Laisse-moi entrer». Je trouve que Mercredi est dans le même registre.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans cette suite des aventures de la famille Addams?

On découvre ce qui se passe dans la tête de Mercredi et il n’y a rien de plus effrayant qu’une ado tourmentée. Et puis, c’est agréable d’accompagner les Addams dans ce road trip. Ils doivent affronter des problèmes familiaux sérieux.

Les vacances familiales en camping-car, ça vous rappelle des souvenirs?

Oui, avec ma famille, on adorait les road trips. Comme j’ai grandi en Géorgie, on mettait toujours le cap sur la Floride pour aller à la plage. J’avais tout le temps la nausée en voiture, donc les histoires d’horreur de la famille Moretz finissaient toujours dans le vomi.

Vous avez débuté dans ce métier à 5 ans. Facile de grandir devant l’œil du public?

Cela a varié au fil du temps. Je fais régulièrement un petit bilan des émotions que je ressens et de ce dont j’ai besoin. Je ne me fixe plus d’objectifs du genre «tu dois être à telle étape de ta vie à 30 ans». En tous les cas, je trouve merveilleux d’avoir une si longue carrière et d’être toujours aussi amoureuse de mon métier que lorsque j’étais gamine.

Ton opinion