Suisse romande - Chômeurs étrangers pas tous égaux dans notre pays
Publié

Suisse romandeChômeurs étrangers pas tous égaux dans notre pays

Le canton du Jura a le taux de chômage le plus élevé de Suisse au niveau des actifs étrangers établis dans notre pays (10,2%), devant Argovie (7,6%) et le Valais (7,3%).

par
Fabrice Zwahlen
Via les ORP, le canton du Jura s’emploie à centraliser les questions en lien avec l’emploi.

Via les ORP, le canton du Jura s’emploie à centraliser les questions en lien avec l’emploi.

20 Min/Justine Romano

Un peu plus d’un actif étranger sur dix est actuellement au chômage dans le Jura. Cette première place, a priori peu enviable à l’échelle nationale, a pourtant une explication organisationnelle et «politique». «Dans notre canton, l’ORP est considéré comme le guichet unique pour recruter du personnel», entame Nicolas Ackermann, le responsable du secteur Observation et mesures de marché du travail.

«Il suit activement divers publics de «chômeurs», pas seulement les demandeurs d’emploi «classiques» qui reçoivent des indemnités de l’assurance chômage. Les ORP sont ainsi davantage utilisés pour intégrer une partie de la population étrangère relativement éloignée du marché du travail, par exemple des bénéficiaires d’aide-sociale ou des personnes récemment arrivées en Suisse. Le tissu économique (industrie, entreprises de sous-traitance) et la situation frontalière avec la France expliquent également la réalité des chiffres», relève notre interlocuteur.

Le tourisme en mode yoyo

Avec les mesures sanitaires en vigueur, la différence entre les taux valaisans (7,3%) et suisse (5,9%) s’est accentuée au niveau du tourisme (hôtellerie, restauration) qui emploie une main-dœuvre majoritairement d’origine étrangère (70% en Valais). «La saison touristique a maintenant pris fin et les activités en station ont très fortement ralenti, entraînant de nouvelles inscriptions à l’ORP», résume Christophe Juilland, le responsable de lObservatoire valaisan de l’emploi pour expliquer le pic actuel, le plus élevé de ces dernières années.

«Lorsque les mesures Corona seront encore assouplies et que le tourisme estival battra son plein, la situation s’améliorera», jure le SECO, le Secrétariat d’Etat à l’économie.

Ton opinion