Actualisé 05.03.2012 à 10:08

Horlogerie Chopard investit 100 millions sur deux ans

Le groupe horloger genevois Chopard a créé 150 emplois l'an dernier et investi 50 millions de francs grâce à une croissance de ses ventes de 15% à taux de change constants.

En 2012, Chopard prévoit d'investir à nouveau 50 millions, soit 100 millions sur deux ans.

Le groupe, actif dans l'horlogerie et la joaillerie, emploie désormais 1965 personnes en Suisse et dans le monde, affirme le coprésident de Chopard Karl-Friedrich Scheufele, dans un entretien publié lundi par le quotidien «Le Temps». Sur le site de Meyrin (GE), 70 nouveaux postes de travail ont vu le jour l'an dernier.

A Fleurier (NE), les travaux sur le site d'ébauches sont presque terminés et la production a commencé. D'ici à la fin de l'année, pour parvenir à une production annuelle de 15'000 à 20'000 pièces, Chopard prévoit un effectif total de 180 personnes, soit entre 25 et 30 nouveaux postes à pourvoir.

Extension à Meyrin

Le groupe projette également une extension de son site de Meyrin, avec un nouveau bâtiment qui devrait être érigé en 2013 destiné à la fabrication des boîtiers en or, un investissement de 10 à 15 millions de francs. Plusieurs nouvelles ouvertures de boutiques sont prévues cette année, ce qui en portera le nombre à 131 dans le monde.

Pour 2012, Karl-Friedrich Scheufele confie son «optimisme prudent». «Si l'année a bien commencé, il est prématuré de faire des projections sur l'ensemble de l'exercice en raison des nombreux points d'interrogation qui subsistent», déclare le coprésident de Chopard.

«L'horlogerie jouit encore d'un énorme potentiel, ne serait-ce qu'en pensant aux marchés émergents, qui vont continuer de bourgeonner ces prochaines années», ajoute Karl-Friedrich Scheufele. Il n'écarte toutefois pas la possibilité d'un ralentissement en Chine.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!