Actualisé 12.04.2017 à 20:46

Etats-UnisChoquée par une véritable «proposition indécente»

Un mannequin brésilien accuse Daryl Katz, propriétaire d'un club de NHL, de lui avoir proposé 2 millions de dollars en échange de faveurs sexuelles.

von
joc
Daryl Katz (gauche) est accusé d'avoir proposé de l'argent en échange de sexe à Greice Santo. Son mari, lui, a porté plainte pour diffamation.

Daryl Katz (gauche) est accusé d'avoir proposé de l'argent en échange de sexe à Greice Santo. Son mari, lui, a porté plainte pour diffamation.

Un trio infernal se retrouve au coeur d'une affaire ressemblant étrangement au film «Proposition indécente» avec Demi Moore et Robert Redford. Les protagonistes sont: Daryl Katz, riche propriétaire de l'équipe NHL des Edmonton Oilers, Greice Santo, mannequin et actrice brésilienne, ainsi que son époux R.J. Cipriani, un parieur professionnel.

La jeune femme accuse Daryl Katz de lui avoir offert de l'argent en échange de faveurs sexuelles lors d'une séance photo pour un magazine en 2015 à Hawaï, révèle «Variety». Le deal, selon elle, était le suivant: le milliardaire était prêt à lui verser un total de 2 millions de dollars sur une année, si elle acceptait de coucher avec lui à raison de six fois par mois. En plus de l'argent, Katz, qui est aussi actionnaire de la société de production Silver Pictures, aurait proposé à la Brésilienne de lui offrir des rôles au cinéma. Il parlait de «millions de dollars qui m'aideraient, ma famille et moi, à ne plus jamais manquer de rien», a témoigné le mannequin.

Greice Santo affirme avoir été attirée dans la chambre d'hôtel de Katz, où il lui fait cette «proposition indécente». La Brésilienne a refusé et a quitté l'établissement. Peu après, le cousin de Katz, Michael Gelmon, aurait pris contact avec elle pour organiser un nouveau rendez-vous. Ses tentatives d'esquiver le rencard ayant échoué, Greice a rencontré une seconde fois le Canadien, qui serait revenu à l'attaque avec sa proposition. Nouveau refus de la jeune femme. «Je ne suis pas une prostituée», lui a-t-elle répondu.

Malgré ce nouveau rejet, la jeune femme aurait tout de même reçu deux virements d'une valeur totale de 35'000 dollars de la part du milliardaire. Apprenant que Greice avait parlé de cette histoire à un producteur de musique, Michael Gelmon se serait montré menaçant: «M. Gelmon me rappelait constamment comment M. Katz était puissant et ce qui se passerait si je l'affrontais», a raconté la demoiselle.

Le témoignage du mannequin refait surface dans le cadre d'une plainte déposée dimanche dernier à New York par son mari. R.J. Cipriani accuse de diffamation une société de gestion de crise qui représente Katz. Le parieur professionnel, qui a été un informateur pour le FBI, soupçonne le président de G.F. Bunting & Co, Glenn Bunting, d'avoir terni sa réputation pour étouffer un article paru dans le «New York Post».

Les avocats de Katz, eux, accusent Cipriani et son épouse d'avoir essayé de soutirer 3 millions de dollars au milliardaire pour qu'une histoire «inventée» par le parieur professionnel ne soit pas reprise dans les médias. Selon eux, Katz a bel et bien rencontré la Brésilienne, mais certains éléments de l'histoire auraient été «mal interprétés». Contacté par CBC, Michael Gelmon a refusé de commenter l'affaire, estimant que la «crédibilité» de R.J. Cipriani était «très douteuse».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!