Corse: Christian Clavier squatté par des indépendantistes
Actualisé

CorseChristian Clavier squatté par des indépendantistes

Une cinquantaine de militants indépendantistes corses ont occupé samedi pendant une heure le jardin de la villa de l'acteur Christian Clavier à Porto-Vecchio.

"Nous avons choisi d'occuper symboliquement et pacifiquement la villa de Christian Clavier pour dénoncer la spoliation foncière" en Corse, a expliqué à l'AFP un militant du mouvement indépendantiste U Rinnovu, Gérard Dikstra.

"Il ne s'agit pas d'une occupation", a affirmé une source policière soulignant que "les nationalistes ont été conviés par le personnel de la villa à boire un verre".

Les organisations indépendantistes corses, récemment engagées dans un processus d'union, s'étaient rassemblées samedi matin devant la mairie de Porto-Vecchio pour protester contre le Plan d'aménagement et de développement durable pour la Corse (Padduc) qui privilégie selon eux "l'économie résidentielle" et encourage "la colonisation de peuplement", c'est-à-dire l'installation de personnes n'étant pas d'origine corse sur l'île.

Le Padduc devrait être approuvé par l'Assemblée de Corse avant la fin du premier semestre 2009.

Après avoir hissé sur la façade de la mairie une banderole où il était écrit "Honte à toi qui vend la Corse", la centaine de militants s'est dispersée dans le calme.

Une partie d'entre eux s'est ensuite dirigée vers la plage de Palombaggia, sur la commune de Porto-Vecchio, afin de pénétrer dans l'enceinte de la maison de l'acteur Christian Clavier.

Début août, la banque BNP avait décidé de renoncer à un projet destiné à faciliter l'accession à la propriété des étrangers non-résidents en Corse sous la pression de militants indépendantistes venus occuper ses locaux d'Ajaccio et Bastia. (afp)

Ton opinion