Actualisé 04.07.2006 à 11:26

Christian Constantin «boycotté» pendant 30 mois

Christian Constantin a été suspendu de sa fonction de président du FC Sion. La Commission pénale et de contrôle de l'Association suisse de football a prononcé contre lui un «boycott» ainsi qu'une amende de 5000 francs pour avoir malmené deux arbitres.

Le 5 décembre 2004, au terme du match entre le FC Sion et le SC Kriens, Christian Constantin a fait un croc-en-jambe intentionnel à l'arbitre et donné un coup de pied dans les parties génitales de l'arbitre-assistant, a communiqué mardi l'ASF. La CPC a estimé adéquat de prononcer contre le Valaisan une interdiction de toute relation sportive et administrative avec les clubs et personnes soumises aux prescriptions de l'ASF pendant 30 mois. Partant, il ne pourra plus fonctionner comme président du FC Sion pendant la durée du «boycott». La décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal sportif de l'ASF. Un recours aurait un effet suspensif.

Le cas fait l'objet d'une procédure pénale dans le canton de Lucerne. Un juge d'instruction a retenu les mêmes faits que l'ASF et propose de condamner Christian Constantin à six semaines de prison avec sursis et de mettre à sa charge tous les frais de la procédure.

«Pour m'épingler»

Christian Constantin conteste les faits. Actuellement en vacances à San Remo, il a précisé à l'agence de presse AP son intention de faire recours contre la décision de la CPC. Il a d'ores et déjà refusé la proposition à l'amiable du juge d'instruction lucernois. Ce dernier doit entendre de nouveaux témoins avant de faire une nouvelle proposition. En cas de nouveau refus, le cas sera porté devant un tribunal ordinaire.

Le président du FC Sion prétend être tombé sur l'arbitre qui quittait la pelouse en précipitation après que des supporters avaient envahi la pelouse. Un supporter du FC Sion aurait reconnu «s'être accroché» avec l'arbitre-assistant. Il s'agit d'un «dossier pour m'épingler», selon Christian Constantin. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!