Christian Ferrazino ne briguera pas de troisième mandat
Actualisé

Christian Ferrazino ne briguera pas de troisième mandat

Christian Ferrazino jette l'éponge.

Le conseiller administratif de la Ville de Genève ne briguera pas un troisième mandat à l'Exécutif municipal lors des élections d'avril 2007.

Christian Ferrazino a annoncé jeudi matin à l'Alliance de gauche (AdG) qu'il ne se représenterait pas aux élections municipales. L'information, révélée par la «Tribune de Genève», a été confirmée à l'ATS par Pierre Vanek, l'un des cadres du parti. Sa réponse sur une éventuelle nouvelle candidature était attendue pour fin août.

Dans l'après-midi, Christian Ferrazino a également informé ses collaborateurs du Département de l'aménagement, des constructions et de la voirie de sa décision par courrier.

«L'explication dépasse le microcosme municipal. Elle a un lien avec le climat qui s'est instauré après la défaite de l'Alliance de gauche lors de l'élection du Grand Conseil. Mais j'ai également des motifs personnels de me retirer», explique-t-il dans une interview à paraître vendredi dans la «Tribune de Genève».

Le magistrat de l'Alliance de gauche (AdG) a récemment été mis en difficulté par l'affaire de l'immeuble de la rue du Stand. Il avait écopé d'un blâme de la part du Conseil d'Etat suite à ce scandale lié à l'achat par la Ville, dans des conditions opaques et pour un coût surfait, d'un bâtiment destiné à abriter une partie de l'administration. (ats)

Ton opinion