Suisse: Christian Levrat appelle à la solidarité

Actualisé

SuisseChristian Levrat appelle à la solidarité

Dans son discours qu'il doit prononcer cet après-midi à Fribourg, le président du PS s'indigne du sort réservé à nombre de travailleurs âgés et de la promesse non tenue en matière d'égalité salariale.

En ce 1er mai, Christian Levrat plaide pour plus de solidarité. S'amusant du détournement de la Fête des travailleurs par le parti libéral radical fribourgeois qui a choisi la même date pour manifester dans la rue leur reconnaissance à tous ceux qui travaillent, le président du PS les interpelle.

Est-ce améliorer les conditions de travail que de prolonger les horaires d'ouverture des magasins jusqu'à 19h le samedi ? Comment expliquer aux ouvriers du bâtiment que l'augmentation de l'âge de la retraite à 67 ans constitue un progrès social ? Pensent-ils améliorer la situation des salariés s'ils refusent de conclure des CCT avec les syndicats?, selon le discours écrit mis en ligne par le PS sur Twitter.

Egalité salariale

Le Fribourgeois voit lui plutôt des discriminations se perpétuer. Et de mentionner l'exemple récent de deux femmes à l'orée des 60 ans qui ont perdu pour l'une son travail après 30 ans de bons et loyaux services et pour l'autre, menacée de licenciement pour avoir participé à une grève.

Le président socialiste fustige tout autant la droite pour ne pas avoir rempli la promesse de l'égalité salariale faite il y a plus de 40 ans. Entré au Parlement en 2003, il avait l'espoir d'y parvenir. Mais aujourd'hui, la réalité est nettement plus crue: les femmes gagnent en moyenne 1800 francs de moins que les hommes, et sur cette somme, 684 francs relèvent de la discrimination directe.

Il appelle à l'unité de la gauche politique et syndicale pour poursuivre la lutte afin de faire vraiment évoluer le rapport de forces social et politique en Suisse. (ats)

Ton opinion