17.09.2020 à 07:28

FranceChristian Quesada est sorti du silence

L’ancien champion des «12 coups de midi», condamné pour détention et diffusion d’images pédopornographiques, a écrit une lettre à C8 depuis sa cellule.

Christian Quesada se dit victime d’un lynchage médiatique.

Christian Quesada se dit victime d’un lynchage médiatique.

Reconnu coupable de corruption de mineurs et de détention et diffusion d’images pédopornographiques, Christian Quesada a été condamné à 3 ans de prison ferme le 8 avril 2020. Et ce n’est pas parce qu’il est incarcéré que le Français de 56 ans ne suit pas ce qui se dit sur lui dans les médias. Dans une lettre envoyée au producteur Guillaume Genton – à l’origine de deux documentaires sur l’ex-champion des «12 coups de midi» et chroniqueur dans «Touche pas à mon poste!» – Christian Quesada a fait part de sa colère quant à la manière dont il a été traité, notamment sur C8.

Dans une lettre envoyée à Genton, qui l’avait contacté pour avoir sa version des faits, et lue dans «TPMP» mercredi 16 septembre 2020, l’homme écrit: «Pensez-vous vraiment que je vais accorder du temps à quelqu'un travaillant pour une chaîne où depuis 15 mois vous n’avez eu de cesse de manier lynchage médiatique, insultes, diffamation pure et simple et pire, calomnie, au mépris de la plus élémentaire présomption d’innocence?»

S’il reconnaît que les faits pour lesquels il a été condamné sont graves, Christian Quesada estime avoir été victime d’un «procès cathodique plus virulent que pour Fourniret ou Abdeslam», se comparant ainsi au tueur en série et pédocriminel Michel Fourniret et à Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Il s’en est également pris à Cyril Hanouna, animateur de «Touche pas à mon poste!»: «Vous remercierez votre patron à propos de cette phrase collector sur Michel Cymes «Je suis contre l’acharnement médiatique». Non, mais LOL quoi!»

(jfa)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!