Arrestation en Turquie: Christian Varone de retour en fin d'après-midi?

Actualisé

Arrestation en TurquieChristian Varone de retour en fin d'après-midi?

Le retour du commandant de la police valaisanne en Suisse pourrait intervenir mercredi dans l'après-midi.

Christian Varone pourrait rentrer en Suisse dans la journée.

Christian Varone pourrait rentrer en Suisse dans la journée.

Christian Varone était encore retenu dans un commissariat mercredi matin pour régler des formalités administratives.

L'ambassade de Suisse en Turquie était elle à pied d'oeuvre pour trouver des billets d'avion pour le retour en Suisse, a indiqué à l'ats Patrick Varone, le frère du commandant de police. «Nous pourrons peut-être prendre un vol dans l'après-midi», a-t-il indiqué.

Christian Varone a été déclaré libre mardi lors d'une audience au tribunal, selon son frère. Le commandant de la police valaisanne avait été arrêté vendredi pour tentative de vol de biens culturels turcs alors qu'il rentrait de vacances passées à Antalya avec sa famille.

L'incident a débuté la semaine dernière. Lors d'une sortie, un membre de la famille de Christian Varone a ramassé un caillou sur un chemin public en bordure d'un site archéologique. L'objet a été découvert lors d'une fouille des bagages alors que la famille s'apprêtait à regagner la Suisse.

Discours du 1er Août

Le commandant de la police valaisanne devait prononcer le discours du 1er Août à Savièse, où il réside. Patrick Varone n'ayant pu s'entretenir que brièvement avec son frère, au détour des couloirs lors des différents déplacements dans les bâtiments administratifs, il n'était pas en mesure de confirmer sa participation à l'événement.

«Ce sera à lui de prendre la décision. La priorité va bien évidemment à sa famille», souligne Patrick Varone. Les courts échanges que les deux frères ont pu avoir mardi ont d'ailleurs porté avant tout sur les proches du commandant de police.

Libéré et acquitté?

La suite de la procédure judiciaire en Turquie reste floue. Selon Patrick Varone, son frère aurait été «libéré et acquitté» lors de l'audience, mardi. Ces propos ont été traduits par une amie, «parlant bien le français», de l'avocate du commandant de police commise d'office.

Mais Patrick Varone ne souhaite pas trop s'avancer: «Je ne suis pas juriste. De plus, nous n'avons pas pu consulter le dossier, tout est rédigé en turc.»

Mardi pourtant, la cheffe du Département valaisan de la sécurité, Esther Waeber-Kalbermatten, déclarait à l'ats que les charges n'étaient pas levées. A la suite d'un entretien avec l'ambassadeur de Suisse en Turquie, la supérieure hiérarchique du commandant de la police a indiqué que ce dernier est inculpé de tentative de vol de biens culturels turcs.

(ats)

Ton opinion