Actualisé 22.06.2015 à 20:29

FranceChristiane Taubira avait été comparée à un singe

La justice française a annulé en appel une peine exceptionnelle de prison ferme prononcée il y a près d'un an contre une militante d'extrême droite. Elle avait comparé la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe.

La cour d'appel de Cayenne, en Guyane française, a annulé la condamnation d'Anne-Sophie Leclère, une ex-candidate du Front national (FN), qui avait écopé de 9 mois de prison ferme et 50'000 euros d'amendes pour insultes racistes.

A l'automne 2013, cette candidate FN aux municipales dans une petite ville du nord-est de la France avait publié sur sa page Facebook un photomontage comparant Mme Taubira à un petit singe. Dans un reportage diffusé sur la chaîne France 2, elle avait déclaré préférer voir Mme Taubira «dans un arbre après les branches que comme ça, au gouvernement».

«Irrecevable»

Le FN, engagé dans une entreprise de dédiabolisation sous l'impulsion de sa présidente Marine Le Pen, avait aussitôt exclu sa candidate. Le mouvement guyanais Walwari, co-fondé par Mme Taubira, avait pris l'initiative de porter plainte après cette énième insulte visant la ministre, descendant d'esclaves et originaire de ce département français d'Amérique.

Mais, dans son arrêt rendu lundi et que l'AFP s'est procuré, la cour d'appel de Cayenne a jugé «irrecevable» l'action menée par cette association. «Le tribunal n'ayant pas été régulièrement saisi de l'action publique, il y a lieu d'annuler le jugement du 15 juillet 2014», peut-on lire dans cette décision.

Cette décision annule aussi la condamnation du Front national à 30'000 euros d'amende, prononcée en première instance dans cette affaire qui avait fait grand bruit dans le pays. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!