Actualisé 26.10.2009 à 13:31

Agriculture

Christophe Darbellay fâché contre les responsables paysans

Christophe Darbellay est remonté contre le monde paysan.

Le président du PDC attend des dirigeants agricoles qu'ils se distancient clairement du syndicat Uniterre, dont certains membres ont malmené Doris Leuthard vendredi à Saignelégier (JU).

En marge des Olympiades des fromages de montagne, des sympathisants d'Uniterre ont lancé leurs bottes sur la conseillère fédérale PDC pour dénoncer la politique de la Confédération dans la question du prix du lait.

Quelques «excités»

Interrogé lundi par «24 heures» et la «Tribune de Genève», Christophe Darbellay rappelle que le gouvernement vient de débloquer 28 millions de francs pour le monde paysan qui traverse une période difficile. «Si les paysans ne veulent pas de ces 28 millions, très bien: nous les rejetterons au Parlement», menace le président du PDC.

«Seuls quelques excités pourrissent la situation», admet M. Darbellay. «Mais tous les autres se taisent: c'est une forme de complicité que je condamne». Des organisations comme l'Union suisse des paysans (USP) doivent dire ce qu'elles veulent, selon le président du PDC: regarder passivement leurs collègues semer la zizanie ou oeuvrer à la recherche de solutions concrètes.

Contacté dimanche par l'ATS, Hansjörg Walter, président de l'USP, a tenu à prendre ses distances avec le syndicat Uniterre. «Les lanceurs de bottes ne sont pas représentatifs des paysans», a-t-il estimé.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!