Actualisé 21.05.2012 à 21:40

WebChrome aurait détrôné Internet Explorer

Le navigateur de Google serait devenu le plus utilisé au monde, selon l'institut américain StatCounter.

de
man

Le navigateur Google Chrome continue sa croissance constante depuis son lancement en septembre 2008. A tel point qu'il aurait dépassé Internet Explorer au niveau mondial en nombre d'utilisation, à en croire les chiffres de StatCounter.

Le navigateur de Microsoft, en baisse depuis des mois, cède donc sa place de leader en enregistrant 31.94% de parts de marché contre 32,76% pour Google Chrome. Ces deux navigateurs sont suivis par Firefox avec 25,47%, loin devant Safari et ses 7,08% de parts de marché. Opera ferme quant à lui la marche avec un pourcentage de 1.74%.

Ces chiffres ne font toutefois pas l'unanimité. Contrairement aux statistiques livrées par d'autres instituts de mesure comme Net Applications, StatCounter ne prendrait en compte que le nombre de pages vues et non les visiteurs uniques, critique Microsoft dans un récent billet. Le «poids géographique» de chaque pays ne serait également pas pris en compte, rapporte le site 01net.com. (man/afp)

Google va prêter ses bureaux à un immense campus high-tech à New York

Le géant américain de l'internet Google va prêter gratuitement une partie de ses bureaux de New York à une université spécialisée dans les hautes technologies, celle-ci se préparant à devenir un immense campus high-tech sur une île à l'est de Manhattan.

Google a annoncé lundi qu'il mettrait à disposition de l'université Cornell quelque 2000 m2 à partir du 1er juillet et pour une période de cinq ans et demi, ou jusqu'à ce que l'université finisse la construction de son campus (CornellNYC Tech). «Nous n'avons pas assez de gens qui travaillent dans ces domaines», a souligné Larry Page, directeur exécutif de Google, lors d'une conférence de presse à New York.

Le montant de l'opération équivaut à 10 millions de dollars, a-t-il précisé aux côtés du maire de la ville, Michael Bloomberg. La ville a donné 100 millions de dollars et une partie des terres inexploitées de Roosevelt Island, au beau milieu de l'East River, pour la construction de CornellNYC Tech, parrainée par Cornell et l'institut de technologies Technion, basé en Israël.

New York, qui abrite le deuxième plus grand bureau de Google ainsi que l'un des plus importants de Facebook, espère ainsi arracher à la Silicon Valley son titre de Mecque des hautes technologies. Michael Bloomberg a déclaré que sa ville n'aimait «être seconde derrière personne».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!