Cyclisme: Chrono: Cancellara s'impose, Nibali leader
Actualisé

CyclismeChrono: Cancellara s'impose, Nibali leader

Fabian Cancellara (RadioShack) a confirmé sa très bonne forme actuelle. Le Suisse a gagné la 11e étape de la Vuelta, un contre-la-montre de 38,8 km à Tarazona.

par
lgü

Cancellara a ainsi signé le troisième succès individuel de sa carrière dans le Tour d'Espagne, le quatrième en comptant le chrono par équipes. Le Bernois de 32 ans a impressionné en devançant de 37 secondes l'Allemand Tony Martin, l'autre grand favori de l'étape.

Sur un parcours relativement exigeant, avec notamment une longue côte de 3e catégorie (9 km), Cancellara a fait parler sa puissance, notamment sur la deuxième partie du tracé, riche de faux plats descendants. Martin n'a rien pu faire contre son rival suisse, qui a fêté sa sixième victoire de l'année.

Les deux hommes risquent bien de se retrouver sur le podium au championnat du monde du contre-la-montre en Italie à la fin du mois. Ils seront les grands favoris de l'épreuve, une certaine incertitude subsistant quant à l'état de forme de Bradley Wiggins.

«Je suis très content, c'est un bon signe sur le chemin où je veux aller, même si le parcours de Florence sera très différent. Le fait d'être devant, y compris les grimpeurs après la côte, est très positif», a déclaré Cancellara. Le Suisse, qui était parti bien avant les premiers du général, a dû attendre longtemps avant de pouvoir célébrer son succès. «Quand tu gagnes une course en ligne, la satisfaction est immédiate. Là, il a fallu patienter.»

Ce chrono a apporté un nouveau changement de leader. Pas handicapé par une piqûre de guêpe survenue en matinée, Vincenzo Nibali (Astana), 4e de l'étape à 1'25'' , a repris le maillot rouge à Chris Horner.

L'Américain, à la peine, a concédé 2'54'' à Cancellara. Le vétéran recule ainsi au 3e rang du général, à 46'' de Nibali, à égalité avec Alejandro Valverde, 7e de l'étape malgré une crevaison. Le plus proche poursuivant du leader est désormais Nicolas Roche. L'Irlandais est à 33'', après sa belle prestation dans le contre-la-montre (6e à 1'48'').

Jeudi, la 12e étape emmènera les coureurs de Maella à Tarragone. Cette étape longue de 164,2 km pourrait à nouveau sourire aux sprinters avant l'arrivée dans les Pyrénées. (lgü/ats)

Ton opinion