Actualisé 16.06.2019 à 18:33

MotoGP

Chute collective au Grand Prix de Catalogne

En Catalogne, Marc Marquez a profité de la chute de nombreux pilotes pour s'offrir une victoire aisée.

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) a remporté en solitaire dimanche le Grand Prix de Catalogne, que ses principaux adversaires ont fini à terre, pris dans une chute collective, lui offrant une avance significative au Championnat du monde MotoGP.

La deuxième manche de la saison sur le sol espagnol, après le GP d'Espagne à Jerez début mai, a aussi offert au jeune prodige français Fabio Quartararo (2e sur sa Yamaha-SRT) son premier podium parmi l'élite, pour sa septième course seulement !

Depuis sa deuxième position sur la grille, Marquez a rapidement pris le large après avoir miraculeusement échappé au jeu de quilles autour de lui.

La course de l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati) et des Yamaha de l'Italien Valentino Rossi et de l'Espagnol Maverick Vinales s'est au contraire arrêtée après deux tours, quand l'Espagnol Jorge Lorenzo (Honda) les a entraînés dans sa chute.

Son quatrième succès cette saison conjugué à cet incident permettent au Catalan d'accroître de 12 à 37 longueurs son avance au classement des pilotes sur Dovizioso, son dauphin.

«Ca m'a rendu les choses plus faciles, a reconnu l'Espagnol de Honda. Mais la course était bonne quoi qu'il en soit. Même Quartararo, qui semblait pourtant le plus rapide en essais, n'était pas en mesure de me rattraper à la fin. Nous avons très bien géré.»

«Dans la bonne direction»

«Ici, nous sommes habituellement en difficulté, mais cette fois nous gagnons. Il faut continuer ainsi. Le championnat est long, tout peut arriver, comme on l'a vu aujourd'hui. Nous allons dans la bonne direction», a-t-il conclu.

«Vous n'avez aucune issue quand vous freinez un peu trop tard, comme moi. C'est entièrement ma faute, mon erreur et je présente mes excuses. C'est vraiment déplorable d'avoir emmené Dovi , Maverick et Valentino», a quant à lui reconnu Lorenzo sur le compte Twitter de son équipe.

Quartararo, âgé de 20 ans, ne disputait que sa 7e course parmi l'élite, sur un tracé qu'il apprécie tout particulièrement.

C'est en effet sur le circuit de Barcelone-Catalogne qu'il avait signé sa première victoire en Mondial en catégorie Moto2 l'an dernier, après s'être élancé en pole position, comme ce dimanche.

La performance est d'autant plus remarquable que le jeune homme, devenu le plus jeune poleman de l'histoire de sa catégorie à Jerez (GP d'Espagne) début mai, a été opéré il y a moins de quinze jours pour un syndrome des loges provoquant une gêne musculaire à son avant-bras droit.

Il fait un bond de la 12e à la 7e place du classement des pilotes avec 51 points.

(afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!