Romanel-sur-Morges: Chute du bénéfice de Logitech au 2e trimestre

Actualisé

Romanel-sur-MorgesChute du bénéfice de Logitech au 2e trimestre

Le bénéfice net de Logitech a chuté au 2e trimestre, pourtant le 2e semestre s'annonce meilleur.

Logitech a vu son bénéfice net chuter de plus de moitié au 2e trimestre de l'exercice 2011/12, à 17,4 millions de dollars (15,3 millions de francs) contre 41,2 millions il y a un an. Mais le fabricant vaudois de périphériques informatiques attend une amélioration.

La performance constitue néanmoins une amélioration par rapport à la perte de 29,6 millions de dollars essuyée lors du trimestre précédent. Le 1er semestre, qui couvre la période allant d'avril à fin septembre, boucle ainsi sur une perte nette de 12,2 millions (bénéfice de 60,7 millions il y a un an), a indiqué jeudi Logitech.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 1% (-2% en monnaies locales) au 2e trimestre sur un an à 589,2 millions de dollars. Au 1er trimestre 2011/2012, il avait stagné à 480,4 millions. Sur le semestre, les ventes sont demeurées pratiquement inchangées pour s'inscrire à 1,07 milliard.

Croissance asiatique

Les ventes dans le commerce de détail ont crû de 2% entre juillet et fin septembre pour se fixer à 501,7 millions de dollars. L'évolution a été soutenue par la croissance en provenance des marchés asiatiques ( 22%), mais pénalisée par le recul de 1% pour les Amériques et la région Europe, Moyen-Orient et Afrique.

La performance d'ensemble apparaît conforme aux attentes formulées par l'entreprise basée à Romanel-sur-Morges et à Fremont (Californie). Elle est en ligne avec l'annonce de prévisions émise le 22 septembre, a relevé Guerrino De Luca, président du conseil d'administration et directeur général par intérim.

A cette date, le groupe, qui traverse une mauvaise passe depuis des mois, avait abaissé une nouvelle fois ses anticipations pour l'entier de 2011/2012. Pour mémoire, il prévoit un chiffre d'affaires de l'ordre de 2,4 milliards de dollars ainsi qu'un résultat opérationnel (EBIT) de 90 millions.

Fin juillet encore, Logitech disait s'attendre à un chiffre d'affaires de 2,5 milliards, pour un EBIT de 143 millions.

Erreurs concédées

Ce dernier a chuté de plus de moitié au 2e trimestre pour tomber à 23,5 millions de dollars, contre 51,2 millions il y a un an et -45 millions au 1er trimestre 2011/2012. Au terme du 1er semestre de l'exercice en cours, Logitech affiche donc une perte d'exploitation de 21,5 millions, contre un bénéfice de 63 millions il y a un an.

Guerrino De Luca a dernièrement reconnu que Logitech avait commis des erreurs qui pèsent lourdement sur les résultats. Selon lui, les produits sont bons, mais ont été très mal lancés sur le marché, notamment en ce qui concerne la collaboration sur Google TV.

En reprenant les manettes opérationnelles durant l'été, l'Italien a signalé que ses priorités consisteraient à poursuivre les efforts «avec un fort sentiment d'urgence» et à renouveler «la confiance» dans Logitech parmi tous ses partenaires.

Meilleur 2e semestre attendu

En ce qui concerne le deuxième semestre, qui s'achèvera fin mars prochain, Logitech fait part d'optimisme. Guerrino De Luca, qui aura 60 ans l'an prochain, compte beaucoup sur les initiatives prises pour relancer l'activité du groupe. Selon lui, elles devraient commencer à porter leurs fruits.

Logitech va par ailleurs adapter le programme de rachat d'actions de 250 millions de dollars en cours afin d'en permettre d'autres à l'avenir. Cette adaptation doit encore être avalisée par les autorités concernées.

Dans le cadre du programme actuel, Logitech peut encore racheter des titres pour une valeur de 177 millions de dollars. Au 2e trimestre, le groupe a acquis 7,6 millions de ses propres actions pour 73 millions.

Avec son bénéfice net trimestriel de 17,4 millions de dollars, Logitech a rempli les attentes des analystes. A la Bourse suisse, l'action a ouvert en hausse de plus de 18% à 9,10 francs, dans un marché lui-même bien orienté après l'annonce d'un accord pour résoudre la crise de la dette dans la zone euro. (ats)

L'action Logitech en verve à la Bourse suisse

La performance de Logitech au 2e trimestre 2011/2012 a trouvé un écho favorable à la Bourse suisse. L'action du fabricant vaudois de périphériques informatiques a ouvert en hausse de 16,4%, grimpant momentanément de plus de 18% à 9,10 francs, dans un marché lui-même bien orienté.

Le résultat opérationnel (EBIT) notamment apparaît supérieur à la moyenne des prévisions des analystes. Dans leurs premiers commentaires, ces derniers montrent soulagés par les chiffres, du moins à court terme. Ils s'attendent à des impulsions positives sur le marché.

Enfin une bonne nouvelle de Logitech!, a relevé la Deutsche Bank. L'établissement se réjouit de la performance au niveau EBIT. Selon lui, l'adaptation du programme de rachat d'actions devrait également être bien perçu. La destruction des titres rachetés devrait désormais pouvoir intervenir.

Le Credit Suisse parle lui aussi de «soulagement», du moins à court terme. Si les analystes de la grande banque ne sont guère surpris par les résultats trimestriels de Logitech, ils estiment que les investisseurs vont réagir positivement.

A moyen terme, le Credit Suisse se pose toutefois certaines questions: la visibilité pour la croissance et les marges en 2013 restent mauvaises, ce qui pourrait limiter le potentiel d'appréciation de l'action.

Le «nouveau» directeur général par intérim Guerrino De Luca, par ailleurs président du conseil d'administration, fait ses marques, dit-on sur le marché. La période de Noël sera cependant décisive.

Ton opinion