Unterbäch: Cinq agneaux attaqués par des loups dans le Valais
Actualisé

UnterbächCinq agneaux attaqués par des loups dans le Valais

L'attaque s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi. Trois petits ont été tués et deux autres ont disparu.

Alors que plusieurs moutons ont été tués depuis le début de l'année par des loups dans le Haut-Valais, une nouvelle attaque s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi.

Trois agneaux ont été tués et deux autres ont disparu à Unterbäch, dans le Haut-Valais, relate mardi le «Walliser Bote» sur son site internet. L'information a été confirmée par le service valaisan de la chasse, qui suppose qu'il s'agit de l'oeuvre d'un ou de plusieurs loups, vu les indices recueillis.

Des analyses d'ADN sont en cours pour identifier les prédateurs, a déclaré à l'ats le chef du service de la chasse Peter Scheibler. Mais le type de morsures et l'état des dépouilles laissent fortement supposer qu'il s'agit bien d'une attaque de loup.

Un mâle et deux femelles

Depuis le début de l'année, plusieurs assauts ont eu lieu dans une assez vaste région située entre Törbel (VS) et Chalais (VS). Les nombreuses analyses génétiques effectuées prouvent la présence de trois individus. Un mâle et une femelle ont déjà été identifiés l'an dernier. Ils sont des habitués du secteur.

La présence sporadique d'une deuxième femelle est aussi attestée. Cet animal a déjà été repéré par le passé plus à l'ouest, dans le Valais central. Malgré les attaques, il n'est pas encore question pour le moment d'autorisation de tir.

Un tir pourrait être autorisé si au moins 15 moutons ont été tués, ce qui est le cas, et à condition qu'il y ait eu des attaques de loup l'année précédente, ce qui est également le cas, explique Peter Scheibler. Mais certains troupeaux attaqués ne bénéficiaient pas d'une protection conforme aux critères requis.

Le Service de l'agriculture doit encore se pencher sur les mesures de protection du dernier troupeau attaqué. Les résultats des analyses ADN sont aussi attendues. Ensuite seulement, un tir pourrait éventuellement être évoqué. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion