Vaud: Cinq ans de prison pour le quatrième braqueur du bistrot de Morges
Publié

VaudCinq ans de prison pour le quatrième braqueur du bistrot de Morges

Le dernier des quatre attaquants d’un restaurant a été reconnu coupable des faits rocambolesques de 2015.

par
Pauline Rumpf
1 / 1
Le restaurant «La Pinte au XXe siècle» avait été la scène d’un hold-up monté par l’ex-belle-fille du tenancier. 

Le restaurant «La Pinte au XXe siècle» avait été la scène d’un hold-up monté par l’ex-belle-fille du tenancier.

Google Street View

Après l’audience du quatrième braqueur du bistrot morgien mercredi dernier, qui s’est tenue en son absence, le Guinéen a été reconnu coupable du brigandage, tout comme ses trois complices. Son ancienne compagne, l’ex-belle-fille du tenancier, avait monté la machination et s’était entourée de trois hommes. Désormais, tous ont été condamnés à de la prison ferme, avec une peine particulièrement importante pour le cerveau de l’opération.

Le Guinéen qui comparaissait par défaut la semaine dernière a également été reconnu coupable d’infraction à la loi sur la circulation routière, pour avoir roulé sans permis avec une voiture hors circulation, ainsi que d’infraction à la loi sur les étrangers. En effet, officiellement installé en France puis en Espagne, le quadragénaire était sous le coup d’une interdiction de territoire helvétique.

Il écope de 5 ans et 25 jours de prison, dont seront déduits 206 jours déjà effectués, ainsi que 8 jours de réparation pour avoir subi plus de deux semaines de détention provisoire dans des conditions illicites. Cette peine s’ajoute à trois peines de prison déjà prononcées à Genève pour d’autres faits. Le condamné devra aussi s’acquitter des frais de justice et de 10’000 fr. de réparation au tenancier du bistrot, et la même chose à sa fille, serveuse au moment du braquage, qui avait été maltraitée, pour un total d’environ 50’000 fr., pour autant que sa situation financière le permette.

Ton opinion