Thurgovie: Cinq ans et demi de prison pour un dépassement mortel
Publié

ThurgovieCinq ans et demi de prison pour un dépassement mortel

L’accident s’était déroulé à Weinfelden (TG) en septembre 2021. En plus de la peine d’emprisonnement, l’accusé, un Capverdien, sera expulsé de Suisse pendant dix ans.

L’accident avait eu lieu en fin de journée.

L’accident avait eu lieu en fin de journée.

Police cantonale de Thurgovie

Le tribunal de district de Weinfelden (TG) a condamné lundi un Capverdien à une peine d’emprisonnement de cinq ans et demi et à une amende de 300 francs pour avoir mortellement blessé une piétonne lors d’une manœuvre de dépassement. Il sera en outre expulsé de Suisse pour dix ans.

Les faits remontent au 24 septembre 2021 et s’étaient déroulés à Weinfelden (TG). Vers 17 h 45, le Capverdien avait dépassé une voiture dans un virage. Il avait alors touché un véhicule arrivant en sens inverse et avait finalement percuté deux personnes qui circulaient à pied. Une Roumaine de 22 ans avait succombé à ses blessures deux jours plus tard. Une analyse de sang avait révélé que le conducteur avait auparavant consommé du cannabis et de la cocaïne.

L’accusé a expliqué en portugais – ses réponses étaient traduites – avoir dépassé la voiture devant lui parce qu’elle roulait lentement et qu’il était fatigué et voulait rentrer rapidement chez lui. «Je n'ai vu les deux personnes que lorsque je suis sorti de la voiture après l'accident», a-t-il assuré pendant son interrogatoire. Il a ensuite répété «Je suis vraiment désolé et c'est très dommage ce qui s'est passé». 

«État d’ébriété totale»

L’avocat des parents de la victime, venus spécialement de Roumanie pour l’audience, réclamait en plus du verdict de culpabilité, une indemnisation pour tort moral d’un montant total de 900’000 francs. De son côté, l’avocate de la défense a plaidé coupable d’homicide par négligence. Selon elle, les piétons auraient manqué à leur devoir de prudence en marchant sur la route.

Au moment de motiver son jugement, le procureur a déclaré qu’il ne s’agissait pas d’un accident. L’accusé «a tué dans un état d’ébriété totale en voulant dépasser dans un virage sans visibilité», a-t-il affirmé. À ses yeux, il a pris le risque de faire des victimes en effectuant cette manœuvre car «il était totalement intoxiqué et sa réaction était ralentie».. Le jugement n’est pas encore définitif.

(leo/aze)

Ton opinion