Actualisé 21.06.2008 à 12:06

Cinq cents manifestants tibétains arrêtés au Népal

Quelque 500 exilés tibétains ont manifesté samedi devant l'ambassade de Chine à Katmandou contre le passage de la flamme olympique dans la capitale du Tibet.

Ils ont été arrêtés et seront libérés dans la soirée, selon la police népalaise.

Les manifestants, en majorité des nonnes et moines bouddhistes, ont brandi des drapeaux du gouvernement tibétain en exil et ont scandé: «Chine menteuse, quitte le Tibet», ou «Nous voulons un Tibet libre». Sur des banderoles était écrit: «Pas de droits de l'homme, pas de flamme olympique au Tibet».

La police anti-émeute a dispersé le rassemblement et les manifestants ont été transportés dans des fourgons après une courte échauffourée. Jeudi, au moins 700 exilés tibétains au Népal avaient été interpellés alors qu'ils manifestaient devant l'ambassade chinoise.

Les protestations au Népal, lancées avec le mouvement au Tibet en mars, ont repris début juin après avoir été suspendues à la mi-mai en hommage aux victimes du séisme en Chine.

Au moins 20 000 Tibétains vivent en exil au Népal depuis 1959, à la suite d'un soulèvement contre le pouvoir chinois à Lhassa. Sous la pression de Pékin, Katmandou a récemment durci sa position à l'égard de ses réfugiés tibétains.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!