Football: Cinq choses à savoir sur la nouvelle star du Bayern
Publié

FootballCinq choses à savoir sur la nouvelle star du Bayern

Le Français Dayot Upamecano va quitter Leipzig pour rejoindre la Bavière dès la saison prochaine. Coup de projecteur sur le solide défenseur central.

par
Julien Caloz
Upamecano s’est révélé sous le maillot de Leipzig.

Upamecano s’est révélé sous le maillot de Leipzig.

REUTERS

1. Il a signé pour cinq ans

Dayot Upamecano (22 ans) a trouvé un accord avec le Bayern de Munich portant sur cinq saisons dès le prochain exercice. Il évoluait au RB Leipzig, club qu’il avait rejoint en janvier 2017. Le solide défenseur s’était imposé progressivement jusqu’à devenir un titulaire incontournable en charnière centrale. Très sollicité par son entraîneur Julian Nagelsmann, il a déjà disputé 26 matches cette saison (1 but, 1 passe décisive). On comprend mieux pourquoi le Bayern a déposé 42 millions d’euros (le montant de la clause libératoire) pour attirer le Français dans son effectif. La transaction s’est d’ailleurs conclue après de longs mois de négociations entre les différentes parties.

2. On l’appelle Dayotchanculle, Oupa ou Oswald

Le prénom du joueur n’est pas «Dayot» mais «Dayotchanculle». «C’est le nom que portait mon arrière-grand-père. Mon père m’a donné ce nom en souvenir, a-t-il expliqué dans un entretien au magazine «So Foot» en mars 2019. Il était de Guinée-Bissau, le nom n’a pas de signification particulière (ndlr: il s’agit en réalité d’un titre honorifique pour le chef de village sur l’île de Jeta Caoi).»

Sur le terrain et dans le vestiaire, «Dayot» Upamecano est également surnommé «Upa» (prononcez «Oupa»). «Sinon, mon vrai surnom, c’est Oswald, a-t-il précisé sur la chaîne Bein Sports. Ce sont mes parents qui me l’ont donné. C’est certainement portugais, je ne sais pas, vu que je suis originaire de Guinée-Bissau.»

3. Il jouait avant-centre

Upamecano est né (en 1998) et a grandi en Normandie, plus exactement à Evreux, où ont éclos de nombreux talents comme Guitane ou Dembélé. Petit, il jouait à tous les postes sur les terrains de son quartier de la Madeleine.

«Jouer attaquant m'a aidé à comprendre comment défendre»

Dayot Upamecano

Pour son dernier match avec Evreux avant de rejoindre le centre de formation de Valenciennes, son entraîneur l’a même installé au poste d’attaquant. «C'était face au Havre. J'avais signé un doublé!, a rembobiné le joueur sur le site spécialisé footnormand.fr Quand mon entraîneur m'a dit que je jouerais attaquant et qu'il m'a donné le n°7, j'étais un peu choqué. Mais bon, je jouais partout où on me disait : au milieu, en latéral droit… C'est dans l'éducation que m'a transmise ma mère. J'ai toujours eu du respect pour mes éducateurs. Jouer attaquant m'a en plus aidé à comprendre comment défendre. J'ai beaucoup progressé techniquement et tactiquement.» Ce n’est qu’une fois arrivé dans le Nord, à l’âge de 15 ans, qu’Upamecano a été promu défenseur et qu’il s’est durablement installé en charnière centrale.

4. Il a Sergio Ramos pour modèle

Le Français a déclaré sa flamme au défenseur Merengue dans un entretien pour le quotidien AS au printemps 2020. «Pour moi, Ramos est le meilleur défenseur du monde, a-t-il dit. Au début, je jouais dans toutes les positions et quand ils m'ont fixé comme central, j'ai commencé à beaucoup l'observer. Sa personnalité est particulière mais par-dessus tout, ce que j'aime chez Sergio, c'est son jeu.»

Ramos est une source d’inspiration pour l’international français. 

Ramos est une source d’inspiration pour l’international français.

REUTERS

Clin d’oeil du destin, les noms des deux défenseurs ont souvent été associés dans les mêmes dépêches d’informations ces derniers mois. D’abord parce qu’Upamecano était pressenti au Real Madrid, et qu’il aurait pu ainsi cohabiter avec son idole dans l’axe madrilène, ensuite parce que les deux joueurs étaient en concurrence sur le marché des transferts. La semaine dernière encore, le Sun se faisait l’écho d’un intérêt de Manchester United pour les deux profils.

5. Il a quitté la France très tôt

Dayot Upamecano s’est exilé en Autriche alors qu’il n’avait pas encore 18 ans. Il a signé au RB Salzbourg de Peter Zeidler contre 2,2 millions de francs. Un pari risqué mais gagnant. Prêté pendant un an au FC Liefering (Autriche), autre propriété du groupe Red Bull, il a ensuite découvert la coupe d’Europe avec Salzbourg avant de rejoindre Leipzig, toujours sous le giron de la marque ailée, dès janvier 2017. C’est en Bundesliga, puis en Ligue des champions, qu’il a pu se frotter au plus haut niveau et séduire le sélectionneur Didier Deschamps.

Le Normand a obtenu sa première convocation chez les Bleus en septembre 2020 et a marqué d’une tête piquée pour sa deuxième apparition internationale, le 9 septembre contre la Croatie. Un talent précoce dans tous les domaines.

Ton opinion

4 commentaires