LNA: Cinq joueurs de LNA feront aussi leurs Jeux

Actualisé

LNACinq joueurs de LNA feront aussi leurs Jeux

Si la sélection suisse de Simpson a été présentée lundi avec fracas, d'autres joueurs de LNA ont reçu un ticket en toute discrétion.

par
Grégory Beaud
Kaspars Daugavins est arrivé cet automne en Suisse.

Kaspars Daugavins est arrivé cet automne en Suisse.

Les Lettons Kaspars Daugavins (Genève-Servette) et Ronalds Kenins (Zurich Lions), ainsi que les Autrichiens Oliver Setzinger (Lausanne), Raphael Herburger (Bienne) et Stefan Ulmer (Lugano) seront eux aussi de la partie à Sotchi. L'attaquant des Aigles vivra même sa 2e cérémonie d'ouverture après celle de Vancouver. «Un souvenir inoubliable, a-t-il confié. L'atmosphère présente au Canada, dans un pays qui vit pour le hockey sur glace, était un aboutissement pour toutes les personnes qui ont eu la chance d'y jouer.»

Le fait que le raout se déroule en Russie ne change rien pour celui qui est né à Riga, alors en URSS, en 1988. «Franchement? Je pourrai me balader dans la rue et comprendre ce que les personnes du lieu me disent. Ce sera agréable pour toute l'équipe. Le fait que la Lettonie a été liée à l'URSS ne me fait pas voir cette manifestation sous un œil différent.»

Cette année, le véloce ailier a convaincu le sélectionneur national de le convoquer à nouveau grâce à des performances de choix avec Genève-Servette. Cerise sur le gâteau: la Lettonie se frottera à la Suisse dans son groupe du tour qualificatif. «C'est le petit bonus en effet, a-t-il rigolé. Comme il y aura trois joueurs de Genève en face, nous avons déjà commencé à quelque peu nous chambrer.»

Ce match entre son pays et sa contrée d'adoption prend d'ailleurs une place toute particulière dans l'esprit du Balte au moment d'évoquer les JO. «Si l'on regarde de manière objective la composition du groupe, cette rencontre sera la plus importante pour les deux nations, car elle sera la plus abordable. Tant la Suède que la République tchèque, nos deux autres adversaires du premier tour, semblent être un cran au-dessus. Une victoire nous permettrait de lancer parfaitement notre tournoi.»

Oliver Setzinger (Lausanne HC): «Un excellent souvenir de Salt Lake City»

«J’ai déjà eu la chance de participer aux Jeux olympiques une fois durant ma carrière. C’était à Salt Lake City, en 2002. Cela date désormais un peu, mais j’en garde un excellent souvenir. Tout était incroyable. Cette année-là, j’avais eu de bonnes discussions avec le sélectionneur national et ma

présence dans l’équipe d’Autriche n’était donc pas une surprise. Cela n’enlève rien au fait que je suis particulièrement content d’avoir une nouvelle occasion de vivre un événement de cette envergure. En 2002, j’avais marqué un but. Je ne sais pas si c’est le plus spécial de ma carrière, mais je m’en souviens comme si c’était hier. A Sotchi, ce sera différent car tout sera moins éloigné qu’aux Etats-Unis et l’ambiance devrait s’en ressentir.»

Trois jeunes débutants impatients d’en découdre

Stefan Ulmer (Lugano)

Les JO seront le premier événement de cette importance auquel le défenseur de 23 ans participera.

Ronalds Kenins (Zurich Lions)

Habitué des championnats du monde avec la Lettonie, l’ailier de 22 ans est brillant en championnat.

Raphael Herburger (Bienne)

A 25 ans, l’at­taquant seelandais vivra ses premiers JO. L’an dernier, il avait fait ses débuts au Mondial.

Ton opinion