Genève: Cinq mille jeunes dansent pour sauver le Moa
Actualisé

GenèveCinq mille jeunes dansent pour sauver le Moa

Une manifestation musicale de soutien au club s'est tenue samedi à Rive. Une pétition demandant l'accès aux lieux culturels par tous y a été lancée.

par
Irène Languin
Au moment de la plus forte affluence, vers 17h samedi, mille sympathisants du Moa étaient réunis devant les platines.

Au moment de la plus forte affluence, vers 17h samedi, mille sympathisants du Moa étaient réunis devant les platines.

«Une minute de silence pour Weetamix, qui a dû fermer hier soir!» L'annonce est faite vers 16 h ce samedi par un DJ juché sur un camion transformé en scène improvisée au cours de Rive. Plusieurs centaines de jeunes ondulent devant les platines pour la «Moaction», le rassemblement festif organisé en soutien à la discothèque de Vernier. Car jeudi dernier, le Moa Club a aussi été fermé par le Canton pour des raisons de sécurité.

Dans la foule, une pétition circule contre cette décision et «pour l'accès au lieux culturels et populaires par tous». Le club annonçait dimanche avoir récolté 4 069 paraphes et poursuivre la collecte lundi sur le net.

Outre les habitués du Moa et les curieux, la manifestation a attiré des représentants de la classe politique genevoise. «C'est un beau rassemblement, s'est réjoui le PDC Michel Chevrolet, ardent défenseur du dancing. Il faut trouver d'autres lieux pour la jeunesse.» Une opinion partagée, dimanche, par des élus de tous bords. Pour Christian Bavarel, député Vert, Genève doit agir afin que cesse l'exil des artistes et que le jeune public puisse disposer de places de culture. Le député libéral Olivier Jornot espère que «les autorités politiques se bougeront pour trouver des endroits de subsitution», dans les zones industrielles par exemple.

La «Moaction» a réuni un total de 5000 personnes pendant 5h. Largement mobilisée, la police cantonale genevoise ne déplore aucun incident. «Tout était fini vers 22 h, relève son porte-parole Jean-Philippe Brandt. Les organisateurs avaient tout nettoyé. C'est assez rare pour être souligné.»

La citation

«Où va-t-on à Genève? Après avoir fermé le Weetamix et le Moa, les autorités vont-elle encore boucler l’Usine?»

Michel Chevrolet, candidat PDC à l’élection au Conseil administratif et défenseur du Moa.

Ton opinion