Genève – Cinq millions pour aider les poissons à franchir un barrage
Publié

GenèveCinq millions pour aider les poissons à franchir un barrage

Les Services industriels genevois vont mener des travaux durant un an pour que l’ouvrage du Seujet n’entrave pas la migration de la faune piscicole.

Le barrage du Seujet est actuellement presque infranchissable pour les poissons de plus de 60 centimètres.

Le barrage du Seujet est actuellement presque infranchissable pour les poissons de plus de 60 centimètres.

TDG – L. Guiraud

D’ici une année, le barrage du Seujet ne constituera plus un obstacle insurmontable pour certaines espèces de poissons. Les Services industriels genevois (SIG) débuteront le 24 janvier des travaux conséquents pour reconstruire «l’échelle» qui permet à la faune piscicole de passer du Rhône au lac. Le chantier durera un an et coûtera cinq millions de francs, une somme totalement prise en charge par l’Office fédéral de l’environnement.

Le fonctionnement de l’actuelle échelle à poissons n’est pas optimal, expliquent les SIG dans un communiqué. Quand le niveau du lac est bas, elle se retrouve à sec, empêchant tout franchissement durant quelques jours par an. Les bassins sont trop petits pour les grands spécimens – à ce jour, les individus dépassant soixante centimètres ne parviennent presque pas à traverser le barrage. Enfin, le courant en aval est trop faible pour attirer correctement les poissons, qui peinent de ce fait à trouver le passage pour remonter la rivière.

Les travaux rendront le barrage plus perméable pour la vingtaine d’espèces présentes dans le Rhône susceptibles d’effectuer des migrations pour se reproduire, se nourrir ou se loger. La passerelle piétonne restera ouverte durant la majeure partie du temps, à l’exception de deux courtes périodes. Ces brèves fermetures seront annoncées en avance à la population.

(jef)

Ton opinion

19 commentaires