Actualisé 23.08.2008 à 16:48

Delémont

Cinq obus découverts dans le canton du Jura

Le canton du Jura a été le théâtre de plusieurs trouvailles explosives. Trois obus ont été découverts dans un grenier à Delémont et une habitante de Vicques a alerté la police de la présence de deux obus dans sa famille.

A Delémont, les trois obus, deux pièces d'artillerie 75 datant de 1926 et un obus lance-mine de calibre 7.5 de provenance inconnue, ont été découverts par des ouvriers dans une maison du centre-ville, a précisé à l'AP l'adjudant Joseph Jobin. Avisée en milieu d'après-midi, la police a appelé en renfort le service de déminage de l'armée, qui a ordonné la mise en place d'importantes mesures de sécurité.

Le quartier a été bouclé durant plus de quatre heures, de 19.00 heures à 22.30 heures, le temps que les artificiers neutralisent et évacuent les obus, qui, finalement, ne contenaient pas d'explosifs. Les habitants ont été invités à rester chez eux, à boucler portes et volets et quelque restaurants ont été fermés. Outre les démineurs, une vingtaine de policiers et autant de pompiers ont été engagés, ainsi qu'une ambulance.

L'intervention a apparemment marqué les esprits, puisque le lendemain, une habitante de Vicques téléphonait à la police pour lui signaler la présence de deux obus, l'un chez elle et l'autre chez un membre de sa famille, dans une buanderie et dans une dépendance.

Après avoir protégé les lieux, la police a de nouveau fait appel au service de déminage, qui n'a pas exigé de mesures aussi strictes que la veille. Il s'agissait en effet de deux pièces d'artillerie de fabrication suisse de 1912 de calibre 7.5, au fonctionnement familier des démineurs, qui les ont vidé de leur charge explosive en une heure et demie. A Delémont en revanche, la provenance d'un des trois obus était inconnue, rappelle Joseph Jobin. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!