Des truites au lieu de perches: Cinq prévenus condamnés à Boudry (NE)
Actualisé

Des truites au lieu de perchesCinq prévenus condamnés à Boudry (NE)

Le Tribunal de police de Boudry (NE) a condamné lundi à des peines d'amende cinq hommes reconnus coupables d'avoir élevé des truites dans une ferme lacustre autorisée pour l'élevage de perches.

Les cinq prévenus étaient associés au sein de l'entreprise Perlac.

Ils ont été condamnés chacun à une peine de 350 francs d'amende. Le tribunal les a reconnus coupables d'infraction à la loi sur la pêche. Il a jugé que les prévenus n'ont pas respecté la concession d'exploitation de la ferme lacustre, prévue au départ pour l'élevage de perches, dans le cadre d'un essai-pilote.

Le projet faisait l'objet d'une autorisation spéciale accordée par l'Etat de Neuchâtel aux cinq accusés. Comme l'élevage de perches dans des cages lacustres donnait des résultats décevants, Perlac s'est lancé dans un essai parallèle, couronné de succès, d'élevage de truites.

Interprétation abusive

L'Etat de Neuchâtel avait jugé cependant abusive cette interprétation de la concession. Le Ministère public a dénoncé les responsables de Perlac pour infractions aux lois sur la pêche, sur les eaux et sur l'aménagement du territoire. Dans son verdict, le tribunal a retenu uniquement l'infraction à la loi sur la pêche.

Lors de l'audience de jugement, le 11 février, les accusés avaient soutenu que la concession portait avant tout sur les conditions d'élevage en milieu lacustre. Selon eux, l'accord conclu laissait une marge d'interprétation sur l'espèce de poisson devant être engraissée dans les installations acquises en Norvège.

Moyen de sauvetage

Les prévenus avaient présenté l'élevage de truites comme un moyen de limiter les pertes, dans l'attente de la résolution d'un problème bactérien compromettant le succès du projet-pilote initial. Selon les accusés, les recherches destinées à trouver un vaccin protecteur pour la perche étaient sur le point d'aboutir.

Le Laboratoire fédéral de microbiologie soutenait l'essai d'élevage de perches en milieu lacustre, tenté pour la première fois en Suisse. Le projet avait vu le jour dans le contexte du soutien à l'innovation revendiqué par Expo.01, devenue par la suite Expo.02.

Installations démantelées

La ferme lacustre sise au large de Chez-le-Bart (NE) n'est plus en exploitation depuis octobre dernier. Perlac devra avoir démonté les installations d'ici la fin du mois de juin. Migros, Coop et Manor avaient commencé d'assurer la commercialisation des truites, compte tenu des méthodes d'élevage sans recours aux antibiotiques. (ats)

Ton opinion