subprime: Citigroup va payer une amende à la SEC

Actualisé

subprimeCitigroup va payer une amende à la SEC

Citigroup va payer une amende de 75 millions de dollars à la SEC, l'autorité américaine des marchés.

La banque paie le prix de ne pas avoir divulgué toute son exposition aux prêts hypothécaires à risque (subprime) avant la crise financière, a indiqué jeudi la SEC.

Deux dirigeants, l'un passé et l'autre toujours employé par la banque, vont également devoir payer des amendes «pour avoir contribué aux déclarations erronnées de Citigroup dans un document à la SEC», ajoute le communiqué. Selon les termes de l'accord, Citigroup ne nie pas et ne reconnaît pas non plus les accusations de la SEC.

La SEC accuse la banque d'avoir, «en réponse au fort intérêt des investisseurs sur ce sujet», publié «des déclarations trompeuses répétitives dans des conférences d'analystes lors de ses résultats et dans les documents enregistrant ses résultats» auprès des autorités boursières sur «l'étendue des actifs adossés aux subprime qu'il détenait».

«Entre juillet et la mi-octobre 2007, Citigroup a décrit son exposition dans son unité de banque d'investissement à 13 milliards de dollars ou moins, quand il s'agissait en réalité de 50 milliards», poursuit le communiqué de la SEC. Citigroup et les deux dirigeants ont passé des accords avec la SEC pour mettre fin à l'amiable à ces poursuites.

Cet accord fait suite à l'annonce il y a deux semaines d'un accord à l'amiable avec la banque d'affaires Goldman Sachs, qui a accepter de payer le montant record de 550 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites de la SEC. Goldman Sachs est accusé d'avoir trompé des investisseurs en leur vendant des produits financiers adossés sur des prêts subprime.

(ats)

Ton opinion