Voiture verte: Citroën renoue avec la Méhari
Publié

Voiture verteCitroën renoue avec la Méhari

Avec sa nouvelle voiture de loisirs électrique, le constructeur français, filiale du groupe PSA Peugeot-Citroën, vise plus à renforcer son image que doper ses ventes.

La nouvelle méhari électrique affiche un look d'enfer.

La nouvelle méhari électrique affiche un look d'enfer.

Citroën a présenté lundi une nouvelle voiture électrique, baptisée Méhari et qui renoue avec un modèle emblématique des années 70 et des bords de mer.

Fruit d'un partenariat avec le groupe Bolloré, la «E-MEHARI» 100% électrique sera commercialisée au printemps 2016 et fabriquée sur le site de PSA à Rennes-La Janais, dans le département français d'Ille-et-Vilaine. «L'objectif n'est pas le volume de ventes», a admis le responsable de produit chez Citroën, Xavier Peugeot, mais d'utiliser ce modèle comme un «accélérateur d'image» en «réinventant un véhicule icônique» de la marque.

Produite de 1968 à 1987, la Méhari originale s'était écoulée à 145'000 exemplaires seulement, mais était entrée dans l'imaginaire avec sa carrosserie en plastique, ses couleurs chatoyantes et sa présence dans les stations balnéaires françaises. Le constructeur n'a pas souhaité fixer d'objectifs commerciaux pour sa nouvelle E-MEHARI.

Le modèle, toujours en pré-série, devrait afficher un prix «dans la moyenne» du marché de l'électrique, selon les responsables de PSA. Le cabriolet électrique quatre places d'une autonomie de 200 kilomètres en cycle urbain est le fruit d'un accord industriel et commercial signé en juin entre PSA Peugot Citroën et Bolloré.

Location en partenariat

Deux modèles quasi identiques vont être fabriqués sur le site PSA de Rennes, la E-MEHARI, sous la bannière Citroën et la «Bluesummer», que Bolloré pourra commercialiser de son côté. Dans les deux cas, le véhicule pourra atteindre une vitesse maximale de 110 km/h et la batterie fournie par Bolloré aura besoin de 8 à 13 heures de recharge une fois épuisée.

La principale différence résidera dans le design avec une proximité plus affichée de la E-Mehari avec son lointain ancêtre Citroën. Bleu, orange, jaune ou beige... Le modèle électrique reprend en effet les couleurs vives et la capote amovible de la Méhari de l'époque.

Comme elle, il visera une utilisation de loisir, que ce soit en ville ou à la plage avec la volonté de Citroën d'en faire la deuxième ou la troisième voiture de ses clients. La marque aux chevrons envisage aussi de nouer des partenariats avec des hôtels pour d'éventuelles locations. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion