Actualisé 03.03.2020 à 13:17

Idleb

Un avion de combat du régime syrien a été abattu

Il s'agit du troisième avion de l'armée syrienne détruit depuis ce dimanche par l'aviation turque dans la province d'Idleb.

Le pilote s'est éjecté mais est mort, a ajouté l'ONG, sans être en mesure de dire s'il avait succombé à sa chute ou a été tué par les insurgés.

Le pilote s'est éjecté mais est mort, a ajouté l'ONG, sans être en mesure de dire s'il avait succombé à sa chute ou a été tué par les insurgés.

AFP/archive

Un avion de combat du régime syrien a été abattu mardi par l'armée turque dans la province d'Idleb en Syrie, où de violents combats opposent soldats des deux pays, a indiqué une ONG en faisant état de la mort du pilote.

Il s'agit du troisième avion de l'armée syrienne détruit depuis dimanche par l'aviation turque, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

De son côté, l'armée syrienne a abattu, selon l'agence officielle syrienne Sana, un drone turc près de la cité de Saraqeb dans le sud de le province d'Idleb, dernier grand bastion rebelle et djihadiste, situé dans le nord-ouest du pays en guerre. Selon l'OSDH, l'avion syrien a été abattu par un F-16 turc et s'est écrasé dans les régions aux mains du régime dans le sud de la province d'Idleb.

Le pilote s'est éjecté mais est mort, a ajouté l'ONG, sans être en mesure de dire s'il avait succombé à sa chute ou a été tué par les insurgés. Sa dépouille a été retrouvée mutilée dans la région de Deir Sounbol contrôlée par les rebelles, selon l'OSDH. Sana a confirmé la «chute» d'un avion de combat visé par les forces turques mais n'a pas précisé le sort de l'équipage.

30 militaires tués

A Ankara, le ministère de la Défense a affirmé que «dans le cadre de l'opération Bouclier du printemps qui se poursuit avec succès, un avion L-39 appartenant au régime (syrien) a été abattu».

La Turquie, qui appuie certains groupes rebelles, déploie des soldats en Syrie voisine principalement dans la province d'Idleb, dernier grand bastion djihadiste, et rebelle que le régime syrien cherche à reprendre.

Dimanche, la Turquie a annoncé mener une offensive contre le régime dans cette province après y avoir subi de lourdes pertes. Plus de 30 militaires turcs ont été tués la semaine dernière dans des frappes attribuées par Ankara au régime syrien.

Guerre déclenchée en 2011

Selon l'OSDH, 119 soldats syriens et 20 combattants prorégime ont été tués dans les bombardements turcs depuis jeudi.

Le régime de Bachar el-Assad s'est dit lundi déterminé à repousser l'offensive turque. Avec l'aide de l'allié russe, ce régime a repris en décembre son offensive contre la région d'Idleb et a pu reconquérir la moitié de la province, selon l'OSDH. L'offensive a poussé à la fuite près d'un million de civils d'après l'ONU et tué plus de 470 civils selon l'OSDH.

Mardi, au moins neuf civils dont cinq enfants ont été tués dans l'explosion d'un missile tiré par le régime sur la ville d'Idleb contrôlée notamment par le puissant groupe djihadiste, Hayat Tahrir al-Cham (ex-branche syrienne d'Al-Qaïda), selon l'OSDH.

Un missile sol-sol de l'armée syrienne est tombé sur un quartier résidentiel de la ville, chef-lieu de la province du même nom. Déclenché en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 380'000 morts. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!