Spécialités chimiques: Clariant retrouve les chiffres noirs
Actualisé

Spécialités chimiquesClariant retrouve les chiffres noirs

Clariant a retrouvé le chemin de la rentabilité au premier trimestre de 2010.

Clariant a dégagé un bénéfice net de 10 millions de francs.

Clariant a dégagé un bénéfice net de 10 millions de francs.

Le groupe bâlois de spécialités chimiques a dégagé un bénéfice net de 10 millions de francs, alors qu'il inscrivait une perte de 91 millions un an plus tôt et de 194 millions pour l'ensemble de 2009.

L'entreprise a aussi accru son chiffre d'affaires sur trois mois à 1,81 milliard francs, a-t-elle indiqué jeudi. Sa croissance atteint ainsi 13% sur un an, et même 16% en comptabilisant les ventes en monnaies locales. Ses ventes sont toutefois restées encore nettement en-deçà des chiffres réalisés avant la crise économique qui a marqué les deux derniers exercices.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est inscrit à 183 millions de francs, contre une perte de 13 millions au 1er trimestre 2009. Corrigé de coûts uniques, notamment de dépenses de près de 110 millions liées aux lourdes restructurations dont le groupe est coutumier depuis plusieurs années, l'EBIT ressort à 74 millions de francs (-68 millions au 1er trimestre 2009).

Nouvelles suppressions d'emplois

Ce retour aux chiffres noirs s'est aussi fait au prix de nombreuses suppressions d'emplois. D'encore plus de 20'000 personnes en 2008, les effectifs du groupe sont ainsi descendus à 17'331 employés à la fin du trimestre sous revue (-205 par rapport à décembre 2009).

Et le processus n'est pas terminé. La poursuite des mesures de restructuration entraînera de nouvelles coupes dans le personnel, avertit Clariant, sans en définir l'ampleur. Pour 2010, il estime qu'elles lui coûteront entre 200 et 300 millions de francs.

Et le groupe reste très prudent dans ses prévisions. Il estime que malgré la conjoncture «étonnamment» positive du premier trimestre, l'économie mondiale va mettre encore du temps à se redresser.

Compte tenu de ce contexte, et du fait que le deuxième semestre est normalement plus faible que le début de l'année, il n'attend pour l'ensemble de l'exercice qu'une croissance «moyenne à un chiffre» - soit autour de 5% - de ses ventes par rapport à 2009.

Mieux qu'attendu

Reste que les résultats du 1er trimestre ont dépassé les attentes à tous les niveaux, selon les analystes. Globalement, ils les ont qualifiés de «très solides», saluant au passage les restructurations et la hausse de l'utilisation des capacités ainsi qu'une demande accrue.

Les chiffres présentés jeudi ont aussi été agréablement accueillis à la Bourse suisse. En matinée, l'action Clariant a ainsi gagné jusqu'à 4,8%. Vers 11h30, elle se négociait à 14,80 francs, en hausse de 4% sur son cours de mercredi soir, dans un marché SLI en progression de 0,6%. (ats)

Ton opinion