Voile: Clarisse Crémer en avait gros sur la patate
Publié

VoileClarisse Crémer en avait gros sur la patate

Après plus de soixante jours seule en mer, la navigatrice de Banque Populaire X a partagé une vidéo touchante vendredi.

par
JSA
Clarisse Crémer en action pendant son Vendée Globe.

Clarisse Crémer en action pendant son Vendée Globe.

voile.banquepopulaire.fr

Comme dirait Clarisse Crémer, c’est «aussi ça le Vendée Globe». Il y a trois jours, la jeune femme de 30 ans, dont c’est le premier tour du monde, franchissait le cap Horn tout sourire dehors. Une poignée d’heures plus tard, la navigatrice du Mono Banque Populaire X, qui en étonne plus d’un avec sa 12e position au classement, n’en menait pas large vendredi, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

«C’est important de montrer toutes les facettes du Vendée et l’un d’elles, je suis en train de la vivre en ce moment, débute Clarisse Crémer. Rassurez-vous, cela n’a pas été souvent comme ça mais là, depuis 48 heures, je n’ai pas du tout le moral. Je m’attendais à une délivrance au cap Horn mais en fait pas du tout (…) La météo est complétement erratique, les fichiers météo sont un peu faux tout le temps et j’ai eu un gros coup de mou hier, où j’ai pleuré sans trop de raison.»

«Je ne veux surtout pas que les gens croient que c’est tout le temps la fête et que je suis un rouleur compresseur»

Clarisse Crémer, navigatrice

Si ses nerfs ont lâchés, c’est en partie à cause de problèmes techniques liés aux conditions. «J’ai arraché une partie de mon rail d’écoute de grand voile sur un tronçon, ensuite j’ai eu un gros grain à 45 nœuds qui est arrivé et que je n’avais pas trop prévu, avant d’un peu déchirer mon J2 en voulant le rouler. Cela fait beaucoup, je ne suis pas dans une bonne phase, je n’arrête pas de me plaindre, et du coup, j’ai dû mal à me reposer et à dormir. Bref, ce n’est pas glorieux, j’ai hâte de changer de mode.»

Alors qu’elle tentait de creuser l’écart sur Armel Tripon avec une approche Nord-Ouest vendredi, Clarisse Crémer essayait de retrouver le moral. «Je voulais partager ça car je ne veux surtout pas que les gens croient que c’est tout le temps la fête et que je suis un rouleau compresseur, car ce n’est pas la réalité. C’est aussi ça le Vendée Globe, craquer sans trop de raison et avoir un petit peu honte de le faire mais ne pas trouver de solution pour ne pas le faire. J’espère que la prochaine vidéo, ce sera plus rigolo.»

Ton opinion

18 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bat-Man

09.01.2021, 17:31

Ces skippers du Vendée Globe sont complètement fous de se lancer dans une telle aventure 🤪, mais ils méritent un profond respect 😊👍😊

marcus88

09.01.2021, 16:53

respect a tous ses marins et spécialement aux 6 femmes énormes ce quelle font

Cousteau jacques

09.01.2021, 16:39

Moi,je me suis toujours demandé ou mettent tous ces navigateurs et trices,leurs besoins !!