GIMS Countdown: Classe E cabriolet: du soleil pour oublier le bureau
Actualisé

GIMS CountdownClasse E cabriolet: du soleil pour oublier le bureau

Mercedes-Benz a complété la série de la Classe E avec un nouveau cabriolet.

par
tg
De toute beauté: décapoté, le cabriolet de la Classe E fait belle figure. Illustrations: Mercedes-Benz.

De toute beauté: décapoté, le cabriolet de la Classe E fait belle figure. Illustrations: Mercedes-Benz.

Aligner les séances le matin, faire une conférence téléphonique à midi et profiter de chaque minute libre pour traiter des dossiers – la vie au bureau peut être très astreignante et il est souvent difficile d'apercevoir le soleil. Mercedes a décidé de donner des envies de fin de journée anticipée aux drogués du travail des étages de direction. A Genève, la Classe E dévoile son nouveau modèle business, qui démontre que la vie des managers ne doit pas toujours se limiter à d'épais dossiers et à des listes de diffusion des e-mails.

Fascination du design

Au-delà de la fascination d'un design épuré, le chef de projet Christian Früh a misé sur une haute utilité au quotidien, même sur la banquette arrière. Avec une longueur dépassant de 14 centimètres celle de la Classe C cabriolet et beaucoup plus d'espace à l'arrière que l'opulente Classe S avec toit en toile, la Classe E cabriolet s'étire sur 4,83 mètres pour accueillir dignement ses quatre passagers. Evidemment, la banquette est un peu plus courte et mince que celle de la Classe S, et les dossiers sont aussi plus droits et moins rembourrés. Mais l'on remarque nettement que la Classe E s'est allongée de douze centimètres, dont onze sur l'empattement et cinq rien qu'entre la banquette arrière et les sièges avant.

L'importance que Mercedes accorde à l'utilité quotidienne paraît dans d'autres détails aussi: le toit, en grande partie repris de la Classe C, est doté d'une isolation plus épaisse et même de lampes de lecture à l'arrière. Sur demande, le rembourrage des sièges intègre aussi un chauffage. Et le coffre de 385 litres est plutôt spacieux pour un cabriolet, même s'il se réduit à 310 litres lorsque la capote en tissu vient se replier derrière la banquette arrière. La manœuvre ne prend que 20 secondes, et peut être aussi exécutée durant la conduite jusqu'à une vitesse de 50 km/h.

Peu de nouveautés sous la carrosserie

Comme pour le coupé (qui est aussi présenté en première à Genève), le design a été ici amélioré par rapport à celui de la limousine. Mais sous la carrosserie, rien de nouveau: le cabriolet est doté des équipements habituels avec tous les gadgets de la Classe E, du pack d'infodivertissement à la conduite quasiment autonome, ainsi que des raffinements du cabriolet de la Classe C, comme l'AIRSCARF et le pare-vent électrique à l'arrière des sièges. Il n'y a rien de nouveau non plus en matière de motorisation. En toute logique, on retrouve donc des moteurs à essence de 184 à 401 ch, et diesel de 194 à 258 ch. Et ce n'est pas vraiment une surprise non plus que Mercedes ait pour la première fois repris son système de transmission intégrale 4MATIC dans un cabriolet, en l'intégrant à quatre modèles.

Ton opinion