Actualisé 21.07.2015 à 11:31

GenèveCliché compromettant sur le téléphone du président

Le premier citoyen de la Ville est gêné par une photo diffusée sur son profil Facebook. Son collègue Eric Stauffer lui a rappelé son devoir de représentativité.

von
Frédéric Nejad Toulami
L'image litigieuse est brièvement apparue sur Facebook.

L'image litigieuse est brièvement apparue sur Facebook.

«Ça vous pose un problème? Il s'agissait d'une simple rigolade privée.» Interrogé sur une éphémère photo de son profil Facebook, accessible à tous, le politicien du Mouvement Citoyens genevois (MCG), Carlos Medeiros, est sur la défen­sive. Et pour cause: apparue quelques secondes le 13 juillet vers 7 heures du matin, l'image litigieuse dévoile une femme blonde en train de se faire un rail d'une poudre blanche, à l'aide d'une carte d'assurance maladie suisse. Très vite, cette photo du profil a été changée pour un cliché plus... classique de Carlos Medeiros.

Cacique du parti antifrontaliers, le politicien a été élu en juin président du Conseil municipal (délibératif) de la Ville de Genève. Désormais premier citoyen pour un an, il tente d'expliquer la présence de cette image embarrassante sur son propre téléphone portable avec des versions contradictoires. A «20 minutes», il soutient dans un premier temps qu'un ami lui aurait fait «une blague de merde lors d'une soirée». Mais un peu plus tard, sur Facebook, il affirme qu'il a été victime d'«une histoire de jalousie entre filles».

Président d'honneur du MCG et ami de Carlos Medeiros, Eric Stauffer avait mené, en 2008 et 2009, une campagne virulente contre les dealers et la drogue, notamment aux Pâquis. «Je prône toujours une éthique professionnelle, rappelle-t-il. J'ai toute confiance en Carlos, je sais ce qu'il vaut. Mais je l'ai en effet invité gentiment à mieux surveiller ses relations, car il a un devoir de représentativité.»

«Rester irréprochable pendant son mandat»

«Quand on est premier citoyen de la Ville, on se doit d'être irréprochable durant ce mandat», souligne Olivier Baud, qui a précédé Carlos Medeiros au perchoir du Conseil municipal, l'an passé. Et l'enseignant genevois élu au délibératif de la Cité de Calvin sous la bannière «Ensemble à gauche» d'oser un conseil amical: «Il devrait changer ses habitudes, en dévoilant moins sa vie privée sur les réseaux sociaux par exemple, voire en fermant son profil Facebook pendant un an.»

Soirées fumeuses entre élus genevois

«Je me suis retrouvé une fois dans un lieu, à Genève, que j'ai préféré quitter tellement j'étais choqué par ce que j'ai vu.» Fondateur et président d'honneur du MCG, Eric Stauffer dénonce une certaine hypocrisie: «C'était à une soirée organisée par Mi­chel Chevrolet. Des élus aux Chambres fédérales et des députés exerçant désormais de très hautes fonctions dans le pouvoir judiciaire genevois y fumaient des joints.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!