Berne – Clients de Swisscom priés de patienter pour surfer gratis en train

Publié

BerneClients de Swisscom priés de patienter pour surfer gratis en train

Annoncé pour la fin de l’été, le délai pour que les clients de Swisscom puissent utiliser internet gratuitement dans les trains CFF a été repoussé. En catimini.

Le lancement de Freesurf pour les clients Swisscom a été repoussé.

Le lancement de Freesurf pour les clients Swisscom a été repoussé.

CFF

L’option s’appelle Freesurf et, dans certains trains, les clients de Salt, de Sunrise et d’autres fournisseurs de téléphonie mobile peuvent surfer gratuitement. Il suffit de télécharger une application et se connecter via Bluetooth. L’app vérifie que vous êtes dans un train et le tour est joué durant le trajet. Sauf pour les clients de Swisscom. L’opérateur historique n’a pas voulu participer aux premiers tests en 2019. La raison invoquée: de nombreux clients ont des abonnements forfaitaires et n’ont pas besoin de cette option. Or, dès que l’offre a pu être vraiment proposée, Swisscom s’est montré disposé à prendre le train en marche rapporte le «Tages-Anzeiger.»

Pas avant le 12 décembre

L’option Freesurf est intéressante pour les personnes au bénéfice de forfaits prépayés ou pour ceux dont la bande passante est réduite après avoir utilisé une certaine quantité de données mensuelles. Mais pour quelle raison Swisscom est en retard sur l’implémentation de l’app? «La mise en œuvre est techniquement complexe et prend plus de temps que prévu avoue un porte-parole. De plus, nous avons voulu offrir Freesurf non seulement à nos clients disposant d’abonnements, mais aussi à ceux qui ont choisi une offre prépayée.» Si tout va bien, le 12 décembre, au changement d’horaire, Swisscom sera prêt, mais avec un an de retard par rapport aux concurrents, relève le quotidien alémanique.

Selon les CFF, 3500 clients utilisent régulièrement Freesurf. En consultant l’horaire, on sait si son train est compatible lorsqu’on voit les deux lettres «FS».

(jbm)

Ton opinion