Climat: La France fait «un geste» en éteignant cinq minutes ses lumières
Actualisé

Climat: La France fait «un geste» en éteignant cinq minutes ses lumières

Paris - Les Français ont été invités à éteindre «veilles et lumières» durant cinq minutes jeudi soir, à l'appel de 70 associations écologistes.

Un mouvement qui a également été suivi en Suisse, notamment à Lausanne.

Le mouvement Alliance pour la planète, qui rassemble ces associations, avait convié citoyens et organismes institutionnels à «5 minutes de répit pour la planète» entre 19h55 et 20h00. Une plage horaire qui coïncide avec le pic traditionnel de consommation des ménages français.

A Paris, la mairie a autorisé l'extinction des illuminations décoratives de la Tour Eiffel. La veille dame a éteint ses 336 projecteurs, plongeant dans la pénombre les personnes qui s'étaient rassemblés sous l'édifice pour l'occasion. A Marseille, l'éclairage de Notre-Dame-de-la-Garde a été éteint à la demande de la mairie.

En Suisse, la ville de Lausanne a éteint 32 bâtiments et illuminations publics, dont la cathédrale, la fontaine de la Palud, le Palais de Rumine, la place de la Navigation et plusieurs églises seront dans le noir. L'éclairage des routes a en revanche été maintenu.

Réchauffement climatique

Ni le réseau de transport d'électricité (RTE) ni les organisateurs de l'action n'étaient en mesure d'en évaluer l'impact dans l'immédiat: les chiffres publiés en temps réels sur le site internet des RTE mesurent en effet la consommation par quart d'heure, alors que l'opération n'a duré que cinq minutes.

L'objectif de cette opération inédite était d'attirer l'attention sur le réchauffement climatique au moment où 500 experts des Nations unies débattent cette semaine à Paris sur ce thème, avant la tenue vendredi d'une conférence mondiale sur l'environnement, soulignent les organisateurs.

Un rapport sera publié vendredi et pourrait accroître la pression sur les gouvernements et les entreprises afin de les amener à freiner les rejets dans l'atmosphère de CO2 et autres gaz à effet de serre, essentiellement produits par la combustion d'hydrocarbures dans les centrales électriques, les usines et les voitures.

(ats)

Ton opinion