Basketball: Clint Capela va toucher la NBA du bout des doigts

Actualisé

BasketballClint Capela va toucher la NBA du bout des doigts

Le Genevois de 19 ans est à Portland, où il jouera une partie de son futur samedi, lors du Hoops Summit.

par
Grégory Beaud

Clint Capela est arrivé ce week-end dans l'Oregon. Dès ses premières heures sur le sol américain, il a pu découvrir le basket NBA avec une rencontre des Portland Trail Blazers face aux New Orleans Pelicans. «Un grand moment, s'enthousiasme-t-il. Je n'avais jamais vu de match aux Etats-Unis. C'était incroyable de voir ces joueurs de mes propres yeux et pas seulement à la télé. L'ambiance aussi était hallu­cinante.»

S'il a pu rêver en observant les superstars Anthony Davis, LaMarcus Aldridge ou Damian Lillard, Clint Capela sait que, dans un futur proche, il sera peut-être lui aussi sur les parquets de NBA. «Mais pour l'instant je n'y pense pas, coupe-

t-il. Je dois rester concentré sur ce que j'ai à faire. Bosser dur.»

Samedi (dimanche à 1 h en Suisse), ce sera au tour de Capela de pénétrer sur le Rose Garden de Portland. Il entend bien prouver aux recruteurs des franchises nord-américaines qu'il mérite d'être sélectionné en juin, lors de la draft. «Je veux montrer qui je suis. Je veux ne pas décevoir. Et surtout tout donner, pour ne rien avoir à ­regretter.» Ces derniers temps, le nom de Clint Capela revient fréquemment dans la bouche des spécialistes. «Je vois que ça commence à beaucoup parler, rigole-t-il. Mais ça ne m'in­quiète pas plus que ça.»

En cas de «gros match» à Portland, l'intérieur de 2 m 08 pourrait se présenter à la draft: «Avant de prendre une décision, je devrai d'abord bien finir ma saison en ­France, avec Chalon. Il ne faut pas ­penser trop loin.»

Le Hoops Summit, mode d'emploi

Cette rencontre amicale met aux prises les meilleurs jeunes américains à une sélection ­«Reste du monde». Historiquement, le Hoops Summit permet aux espoirs de se positionner en vue de la draft NBA. Des joueurs tels que Derrick Rose, Kevin ­Durant ou Kevin Garnett y ont brillé pour la formation américaine. Dirk Nowitzki, Tony Parker ou Serge Ibaka ont ­porté l'étendard européen. ­Depuis 2008, la rencontre se dispute à Portland, où le principal sponsor a ses quartiers généraux. Clint Capela est le premier Suisse invité à ce match de gala.

Ton opinion