Inédit: Clive Owen pose les armes et devient papa poule

Actualisé

InéditClive Owen pose les armes et devient papa poule

Souverain dans «Le roi Arthur», voleur dans «Inside Man», convoyeur dans «Les fils de l'homme», espion dans «The International», découvrez son nouveau film.

par
fab

Celui que d'aucuns regrettent de ne pas avoir vu prendre la succession de Pierce Brosnan dans le rôle de James Bond a su parsemer son parcours d'un peu d'humour, avec «La panthère rose» ou «Duplicity».

Mais il n'avait guère fait vibrer sa fibre paternelle. Pourtant, dans la vraie vie, Clive Owen est deux fois papa. Et s'est donc senti à l'aise dans le rôle d'un père veuf bien en peine d'assumer seul l'éducation de son fils. Sa solution? Laisser faire.

Dire oui à tout. Et ça marche... jusqu'à l'arrivée du fils d'un premier mariage, en pleine crise prépubère. Réalisé en Australie par un Scott Hicks qui n'a guère fait parler de lui depuis «Shine», en 1996, «The Boys Are Back» sait éviter la guimauve pour creuser les rapports père-fils.

Il sent d'autant plus le vécu qu'il est adapté du livre que Simon Carr tira de ses propres souvenirs. Au rayon des bonus, on regrette de ne rien trouver de consistant à se mettre sous la dent.

Gagnez le DVD de «The Boys Are Back»:

Ton opinion