Actualisé 27.05.2009 à 13:30

Clooney et Brown lancent un appel pour libérer Suu Kyi

Le Premier ministre britannique Gordon Brown et l'acteur américain George Clooney se sont joints aux signataires d'un appel sur internet à la libération de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi.

La campagne «64 pour Aung San Suu Kyi», lancée depuis Londres pour coïncider avec le 64e anniversaire de la «Dame de Rangoun» le 19 juin, intervient au moment où l'opposante est toujours en procès pour avoir hébergé un Américain pendant deux nuits dans la résidence où elle est assignée.

«J'ajoute ma voix au nombre grandissant de ceux qui exigent votre libération. Pendant trop longtemps, le monde n'a pas réussi à réagir face cette injustice intolérable. Cela est en train de changer», a déclaré M. Brown, expliquant les raisons pour lesquelles il se joignait à l'appel.

La campagne a pris la forme d'un site web, créé pour l'occasion (http://www.64forsuu.com), où chacun peut mettre un message de soutien. Une lettre appelant à la libération de Mme Suu Kyi est signée par George Clooney et le rockeur irlandais Bono.

Faisant allusion à la victoire électorale de Mme Suu Kyi en 1990, qui n'a jamais été reconnue par la junte, la lettre déclare: «il y a dix-neuf ans, la population birmane a choisi Aung San Suu Kyi comme dirigeante».

«Pendant la majeure partie de ces 19 années, elle a été maintenue en résidence surveillée par la junte militaire. Nous ne pouvons pas rester muets alors qu'elle est réduite au silence, encore une fois. Il est temps pour la communauté internationale de s'exprimer d'une seule voix: libérez Aung San Suu Kyi», ajoute l'appel. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!