Lucerne: Cloué au pilori par la Ville à cause de ses déchets
Publié

LucerneCloué au pilori par la Ville à cause de ses déchets

Un individu a mal jeté ses ordures en ville de Lucerne. Il devra s'acquitter de 260 francs pour les frais occasionnés.

par
ofu
1 / 6
Il n'est pas rare que des personnes jettent mal leurs déchets en ville de Lucerne.

Il n'est pas rare que des personnes jettent mal leurs déchets en ville de Lucerne.

Ville de Lucerne
Voici une photo que les autorités ont récemment publié sur Facebook. Le responsable a pu être identifié. Il devra payer 260 francs. S'il avait jeté ses affaires correctement, il n'aurait déboursé que 10fr.50.

Voici une photo que les autorités ont récemment publié sur Facebook. Le responsable a pu être identifié. Il devra payer 260 francs. S'il avait jeté ses affaires correctement, il n'aurait déboursé que 10fr.50.

Ville de Lucerne
Les autorités lucernoises recensent chaque année entre 10 et 20 grandes affaires comme celle-là.

Les autorités lucernoises recensent chaque année entre 10 et 20 grandes affaires comme celle-là.

Ville de Lucerne

«Certaines personnes ne l'apprendront jamais.» C'est par cette phrase que commence un message publié récemment par la ville de Lucerne sur sa page Facebook. Le post est accompagné de diverses photos: elles montrent des ordures déposées illégalement en bord de route. «A cause de ce comportement, le coupable devra payer 260 francs, soit 25 fois plus cher que s'il avait jeté convenablement ses déchets», écrivent les autorités tout en ajoutant un smiley.

La Ville explique en effet que l'individu aurait pu se débarrasser de ses ordures pour seulement 10fr.50, en achetant trois sacs taxés à 1fr.70 la pièce et trois vignettes pour déchets encombrants à 1fr.80 la pièce. Othmar Fries, employé communal lucernois, ajoute qu'une partie des objets auraient même pu être jetés gratuitement au centre de recyclage. Le coupable a pu être identifié grâce aux preuves trouvées dans les sacs-poubelle.

Coupable identifié dans 30% des cas

Othmar Fries rappelle que lorsqu'une personne se fait pincer, elle doit s'acquitter de la totalité des frais occasionnés par son comportement fautif. Dans les 260 francs du cas actuel sont inclus les 10fr.50 pour les sacs taxés et les vignettes, 150 francs de frais liés aux vérifications qui ont dû être effectuées et 100 francs pour le travail supplémentaire occasionné.

Les autorités lucernoises recensent chaque année entre 10 et 20 grandes affaires comme celle-là. Dans environ 30% des cas, le coupable peut être identifié.

Ton opinion