Actualisé 04.04.2008 à 12:52

Clubbing et art s'associent le temps d'un week-end

S'amuser tout en se cultivant, c'est possible grâce à «Genève brille la nuit», qui débute ce soir.

«Mélanger culture et clubbing, ça étonne. Les clubs et les galeries pensent qu'ils n'ont pas la même clientèle, alors que c'est faux. Les gens attendent seulement qu'on leur donne l'occasion de mêler les deux», plaide Daniel Ghedrezghi, l'un des organisateurs du festival Genève brille la nuit. Ce soir et demain, la manifestation, qui vit sa première édition, donnera accès, avec un seul billet (dès 39 fr.), aux grands clubs et bars genevois (Bypass, Platinum, Moa Club, Fenomeno, Seven, Chat Noir, etc) ainsi qu'à divers lieux culturels. Parmi eux, les galeries Analix Forever et Andata Ritorno, spécialisées dans l'art contemporain, le FMR, à la fois bar et espace d'exposition, et même la Ledge Dance School, une école de danse hip-hop. Le but: «Favoriser l'accès des jeunes à la culture à travers un événement qui sort de l'ordinaire. On veut faire connaître l'art, mais aussi ramener en boîte une clientèle qui a déserté les clubs.»

Pour se rendre d'un endroit à l'autre, deux navettes gratuites (les circuits Night Club et Culturel) seront mises en place. Elles s'arrêteront devant chaque établissement partenaire. Si les discothèques suivront leurs horaires habituels, les lieux culturels seront exceptionnellement ouverts jusqu'au petit matin.

(Myriam Genier)

«Genève brille la nuit», vendredi et samedi soir, de 21 h à 2 h du matin

«Genève brille la nuit», vendredi et samedi soir, de 21 h à 2 h du matin

«Genève brille la nuit», vendredi et samedi soir, de 21 h à 2 h du matin

«Genève brille la nuit», vendredi et samedi soir, de 21 h à 2 h du matin

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!