Athlétisme : Coaches médaillés aux Mondiaux aussi
Actualisé

Athlétisme Coaches médaillés aux Mondiaux aussi

A Londres, les entraîneurs des athlètes qui montent sur le podium sont récompensés comme les sportifs.

par
Simon Vuille
Londres
Lentraîneur national Laurent Meuwly (à dr.) juge «intéressante» la reconnaissance des siens.

Lentraîneur national Laurent Meuwly (à dr.) juge «intéressante» la reconnaissance des siens.

Keystone/Laurent Gillieron

C'est une première à un tel niveau de compétition. Lors de ces championnats du monde, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a décidé d'honorer les coaches. Ceux-ci ne montent pas sur le podium mais obtiennent une distinction de la main même de leur champion après la cérémonie. Le métal de la médaille est identique, son motif un peu différent. «Une reconnaissance intéressante, mais qui ne change rien à ma motivation», réagit Laurent Meuwly. Rappel historique de l'entraîneur en chef du sprint helvétique: «Dans les championnats de certains pays de l'Est, la pratique est courante depuis plusieurs années.»

Valorisant les milliers d'heures consacrées à la progression d'un sportif, l'initiative est louable. Mais est-elle vraiment adaptée aux structures actuelles de l'athlétisme? «Il y a de plus en plus souvent tout un staff de spécialistes autour des athlètes. Il est difficile de récompenser tout le monde», analyse l'entraîneur national Louis Heyer. Lui- même s'occupe de Selina Büchel, seulement à temps partiel. «Urs Göldi la coache au quotidien. De mon côté, j'ai un rôle de conseiller dans les grandes compétitions. On définit la tactique ensemble», ajoute-t-il, saluant «un joli clin d'œil».

Les compétiteurs, eux, semblent globalement touchés par l'initiative. «En tant qu'athlète, on ne représente pas seulement soi-même mais aussi tous ceux qui nous ont aidés à en arriver là», s'enthousiasme la sauteuse en longueur Jazmin Sawyer, citée par l'IAAF.

Ton opinion