LNA: Cody Almond ne joue plus à cache-cache
Actualisé

LNACody Almond ne joue plus à cache-cache

Le Canado-Suisse de Genève-Servette mène le bal des pointeurs en LNA. Pour le rendement de ses coéquipiers nouveaux venus, il plaide un temps d'adaptation.

par
Oliver Dufour
Le natif de Calgary (au centre) a vite trouvé ses marques dans la nouvelle ligne de parade genevoise.

Le natif de Calgary (au centre) a vite trouvé ses marques dans la nouvelle ligne de parade genevoise.

Malgré les 12 unités (5 buts, 7 assists) inscrites par Cody Almond depuis l'entame du championnat, les Aigles peinent à décoller. L'équipe vé­gète pour l'heure au 7e rang, avec seulement quatre victoires dans le temps réglementaire. «Il faudra voir où nous en sommes à Noël, puis avant les play-off, dédramatise Almond. L'important est de progresser chaque jour. Je crois que c'est notre cas. J'ai en tout cas un très bon sentiment.»

Alors que les recrues étrangères du GSHC (Petrell, Lombardi et Daugavins) n'ont jusqu'ici pas flambé, l'ancien centre du Minnesota Wild, 24 ans, s'est parfaitement intégré au cœur de son nouveau trio offensif. Il est flanqué de Juraj Simek et d'Alexandre Picard. La saison dernière, Almond évoluait plutôt aux côtés de Ryan Keller et de Rico Fata, partis depuis sous d'autres cieux. «Je crois que notre ligne fonctionne surtout de par notre style simple. On se ressemble et on se complète bien. On met des pucks en profondeur, on «forecheck» beaucoup et on sait très bien protéger le palet.»

Les nouveaux ont besoin de temps

Almond est aussi persuadé de l'éveil prochain des nouveaux renforts: «Etant arrivé d'Amérique du Nord, je sais qu'il faut une période d'ajustements. Le niveau de la LNA épate toujours ceux qui ne le connaissent pas.»

Vendredi et samedi, Genève défie deux fois le CP Berne. «Un rude week-end en perspective, note Almond. On les connaît assez pour savoir qu'ils essaieront de passer beaucoup de temps dans notre zone défensive. Ça pourrait déboucher sur de longues soirées!»

Ton opinion