Actualisé 06.04.2020 à 12:14

Coronavirus aux Maldives

Coincés au paradis, seuls dans un hôtel de rêve

Deux Sud-Africains partis en lune de miel aux Maldives ne peuvent plus rentrer chez eux à cause des restrictions de voyage. Une situation pas si féerique que cela.

de
joc

Il devait durer six petits jours, mais leur voyage de noces semble n'en plus finir. Un couple sud-africain est coincé depuis le 22 mars dans un hôtel paradisiaque aux Maldives, sans possibilité de rentrer au pays. Olivia et Raul De Freitas, respectivement 27 et 28 ans, étaient censés rester une petite semaine sur place. Avant de partir, le couple avait consulté son agence de voyages pour être sûr de ne pas avoir de mauvaises surprises, raconte le «New York Times».

À ce moment-là, le voyagiste des De Freitas leur a assuré qu'ils pouvaient décoller, et que tous les citoyens sud-africains pourraient rentrer chez eux. Force est de constater que cela n'a pas été le cas: les jeunes mariés sont coincés au paradis. Une mésaventure douce-amère pour le couple, qui se retrouve quasi seul dans un endroit féerique, mais qui perd énormément d'argent chaque jour. L'hôtel a accepté de faire un rabais sur la chambre, qui coûte normalement 750 dollars la nuit, mais le compte en banque des amoureux se vide néanmoins à vue d'oeil.

Le personnel aux petits soins

«Tout le monde rêve d'être coincé sur une île tropicale, avant d'y être réellement bloqué. Ça fait seulement envie quand on sait qu'on peut en repartir», explique Olivia. Les deux tourtereaux ont envisagé plusieurs options, comme celle de prendre un bateau à grande vitesse et de rallier l'aéroport principal des Maldives. Mais entre-temps, le pays a lui aussi annoncé des restrictions de voyages pour les étrangers, et les jeunes mariés ont eu peur de ne plus avoir le droit de revenir à leur hôtel en cas d'échec.

Du coup, les Sud-Africains rongent leur frein, alternant grasses matinées, sessions de plongée et farniente. «Nous nous sommes mis au tennis de table et au snooker», racontent les amoureux. Le personnel de l'hôtel n'ayant pas l'autorisation de quitter l'atoll, il est aux petits soins avec le couple, le dernier à séjourner dans l'établissement. Dîners aux chandelles sur la plage, spectacles privés, cocktails personnalisés: tout y passe. En principe, les autorisations de vol pour l'Afrique du Sud devraient être délivrées ce lundi. Mais le gouvernement a déjà averti le couple: s'il rentre, il sera placé en quatorzaine à son domicile. De quoi pousser les jeunes mariés à rester encore un peu sur leur île.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!