Cointrin: les vacanciers l'ont échappé belle
Actualisé

Cointrin: les vacanciers l'ont échappé belle

Un incident qualifié de «sérieux» par l'aéroport a imposé un demi-tour d'urgence à un vol charter.

«Vous l'avez échappé belle!» C'est par ces mots qu'un pompier a accueilli Fabienne Ferrajoli, samedi vers 17 h 30, à sa descente de l'Airbus A 321 qui devait l'emmener, elle et 12 autres membres de sa famille, en vacances à Djerba. «Pour moi qui déteste l'avion, c'était un faux départ assez pénible!» a-t-elle glissé à «20 minutes».

La Vaudoise et les 214 passagers qui l'accompagnaient dans ce vol charter de la compagnie tunisienne Nouvelair venaient de passer 21 minutes à bord d'un appareil qui leur avait semblé «en très bon état». Peu après le décollage, qui a eu lieu à 17 h 05, un bruit «très bizarre» a retenti. «On a plaisanté en imaginant que nous avions perdu les valises», raconte Fabienne Ferrajoli.

Vite, les passagers comprendront que la situation est sérieuse. «Le personnel faisait des efforts pour rester calme, mais une hôtesse avait l'air paniquée», dit la Vaudoise. «Problème électrique», selon la version communiquée aux passagers.

Le pilote n'arrivait pas à verrouiller son train avant. Il a demandé à atterrir immédiatement. La tour de contrôle a mis en place un dispositif d'urgence: pompiers et services de sécurité. Lors de son atterrissage à 17 h 26, la roue avant gauche s'est détachée. L'avion est resté stable et personne n'a été blessé. Les touristes sont partis sur un autre vol, dans la nuit. Selon le porte-parole de l'aéroport, Nouvelair est une compagnie «très sérieuse, qui opère depuis des années».

David Haeberli

Ton opinion